Israël en guerre - Jour 234

Rechercher

Le guide suprême iranien critique les efforts de normalisation avec Israël

Les Etats-Unis se sont dits prêts à proposer à l'Arabie saoudite des garanties de sécurité si elle normalisait ses relations avec Israël

Le guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, s'exprime lors d'une réunion à Téhéran (Iran), le 9 janvier 2023. (Crédit : Bureau du guide suprême iranien/AP)
Le guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, s'exprime lors d'une réunion à Téhéran (Iran), le 9 janvier 2023. (Crédit : Bureau du guide suprême iranien/AP)

Le guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, a déclaré mercredi que les efforts en cours visant à inciter des pays arabes à normaliser leurs relations avec Israël ne résoudraient pas la crise au Proche-Orient.

« Certains pensent qu’en forçant les pays voisins à normaliser leurs liens (avec Israël), le problème sera résolu », a dit M. Khamenei lors d’un discours à Téhéran. « Ils se trompent », a-t-il ajouté.

Ces déclarations interviennent quelques jours après que les Etats-Unis se sont dits prêts à proposer à l’Arabie saoudite des garanties de sécurité si elle normalisait ses relations avec Israël.

Ryad avait entamé des pourparlers en vue d’une éventuelle normalisation mais ils ont été interrompus lorsque la guerre dans la bande de Gaza a éclaté le 7 octobre, après une attaque sans précédent du groupe terroriste islamiste palestinien du Hamas sur le sol israélien.

Le Hamas a envoyé 3 000 terroristes armés en Israël, le 7 octobre, pour mener une attaque brutale au cours de laquelle ils ont tué près de 1 200 personnes. Les terroristes ont également pris en otage 253 personnes, pour la plupart des civils, et les ont emmenées à Gaza. Israël a réagi en lançant une campagne militaire dont l’objectif vise à détruire le Hamas, à l’écarter du pouvoir à Gaza et à libérer les otages.

Depuis cette date, les tensions sont montées en flèche entre Israël d’une part et l’Iran et ses alliés, notamment le Hezbollah libanais, de l’autre. Les deux ennemis jurés se livrent déjà une guerre de l’ombre depuis plusieurs années.

La situation s’est enflammée le 13 avril, lorsque l’Iran a mené une attaque inédite contre Israël, avec 500 drones et missiles, dont la plupart ont été interceptés avec l’aide des Etats-Unis et de plusieurs autres pays alliés.

Israël avait promis de riposter, tandis que l’Iran disait avoir agi en « légitime défense » après l’attaque meurtrière, attribuée à Israël, qui a détruit son consulat à Damas le 1er avril.

Quelques jours plus tard, une autre attaque, aussi imputée à Israël, a touché le centre de l’Iran mais est restée limitée en termes de dégâts.

« La Palestine devrait leur revenir (aux Palestiniens) », a affirmé mercredi M. Khamenei. « Ils devraient former leur propre régime, leur propre système, et c’est ce système qui devrait décider de la manière de traiter les sionistes », a encore dit l’ayatollah Khamenei.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.