Le Hamas dément avoir envoyé ses membres en Egypte en 2011
Rechercher

Le Hamas dément avoir envoyé ses membres en Egypte en 2011

Hosni Moubarak a dit avoir été informé en 2011 par son chef des renseignements de l'infiltration de 800 membres du mouvement terroriste islamiste du Hamas

Le juge égyptien Mohammed Shirin Fahmi (au fond) écoute le témoignage de l'ancien président déchu Hosni Moubarak (devant) durant le deuxième procès de membres des Frères musulmans, dorénavant interdits, le 26 décembre 2018 (Crédit : Mohamed el-Shahed/AFP)
Le juge égyptien Mohammed Shirin Fahmi (au fond) écoute le témoignage de l'ancien président déchu Hosni Moubarak (devant) durant le deuxième procès de membres des Frères musulmans, dorénavant interdits, le 26 décembre 2018 (Crédit : Mohamed el-Shahed/AFP)

Le mouvement terroriste islamiste palestinien du Hamas, au pouvoir dans la bande de Gaza, a nié samedi avoir envoyé des centaines de ses hommes au Caire en 2011 pour libérer des prisonniers, démentant une affirmation de l’ancien président égyptien Hosni Moubarak.

Entendu comme témoin mercredi au Caire dans une affaire d' »infiltration » de membres des mouvements terroristes du Hamas et du Hezbollah en Egypte lors des troubles de 2011, Moubarak a dit avoir été informé à l’époque par son chef des renseignements de l’infiltration de 800 membres du mouvement terroriste islamiste du Hamas.

« Le Hamas dément fermement les affirmations de l’ancien président égyptien Hosni Moubarak lors de son témoignage devant un tribunal », a déclaré ce mouvement dans un communiqué.

« Moubarak a affirmé que le Hamas avait envoyé 800 de ses membres au Caire afin de libérer des prisonniers palestiniens, égyptiens et arabes des prisons égyptiennes lors de la révolution du 25 janvier (2011) », poursuit le texte.

« Le Hamas déplore l’insistance de certains partis à impliquer le mouvement palestinien dans les affaires intérieures égyptiennes et réitère son engagement dans sa politique de non-ingérence dans les affaires intérieures d’autres pays, y compris l’Egypte », selon le texte.

Renversé en 2011 suite à un soulèvement populaire, dans la foulée du Printemps arabe, Moubarak est la bête noire du Hamas, créé par un groupe de terroristes islamistes se réclamant des Frères musulmans, groupe terroriste égyptien.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...