Le magnat Nochi Dankner obtient une libération conditionnelle anticipée
Rechercher

Le magnat Nochi Dankner obtient une libération conditionnelle anticipée

L'ancien actionnaire majoritaire de l'Israel Discount Bank a vu sa peine de trois ans pour fraude massive commuée par le président Rivlin au début du mois

Nochi Dankner (au centre), ancien président du groupe Israel Discount Bank, vu à la Cour suprême de Jérusalem le 23 avril 2018, alors qu'il arrive pour son appel de sa condamnation pour fraude boursière. (Yonatan Sindel/Flash90)
Nochi Dankner (au centre), ancien président du groupe Israel Discount Bank, vu à la Cour suprême de Jérusalem le 23 avril 2018, alors qu'il arrive pour son appel de sa condamnation pour fraude boursière. (Yonatan Sindel/Flash90)

La Commission de libération conditionnelle du Service des prisons israéliennes a approuvé jeudi une demande de libération conditionnelle du magnat Nochi Dankner qui pourrait lui permettre ded sortir de prison dans les prochains jours, après avoir purgé plus de 2 ans et demi pour fraude financière massive.

Ancien actionnaire majoritaire d’IDB Holding Corp, Nochi Dankner purge une peine de trois ans pour des infractions boursières et autres. L’IDB avait accumulé des millions de dollars de dettes à la suite d’une série de mauvaises opérations commerciales, lorsque Dankner, essayant désespérément de maintenir le cours des actions de sa société à un niveau élevé, a effectué des transactions frauduleuses d’une valeur de plusieurs millions de dollars au moment où le contrôle de l’IDB lui a été retiré par les tribunaux.

Après sa condamnation en 2016, il devait initialement purger deux ans de prison, mais la Cour suprême a ajouté une année supplémentaire en 2018 lorsqu’il a fait appel de la sentence, citant son rôle central dans le comportement frauduleux de la société comme étant une atteinte à la confiance du public dans les marchés des valeurs mobilières.

Début janvier, le président Reuven Rivlin a accepté de commuer la peine de Dankner à quatre mois en raison de problèmes de santé non précisés. Ces mois ont été ajoutés à sa peine d’un an avec sursis.

Peu après la décision de Reuven Rivlin le 13 janvier, l’intéressé a déposé une demande officielle de libération conditionnelle anticipée, invoquant des problèmes de bonne conduite et de santé.

L’ancien président du groupe Israel Discount Bank, Nochi Dankner, arrive à la prison de Maasiyahu à Lod pour y purger sa peine de trois ans, le 2 octobre 2018. (Flash90)

Il a commencé à purger sa peine le 2 octobre 2018 et devait rester en prison jusqu’en octobre 2021. Entre les quatre mois commués et la libération conditionnelle anticipée, il pourra maintenant sortir de prison dans les prochains jours, ont fait savoir les responsables du service de liberté conditionnelle.

On attribue souvent à Nochi Dankner, l’un des principaux acteurs du monde des affaires israélien, le mérite d’avoir contribué au sauvetage de l’économie du pays au plus fort du soulèvement palestinien au début des années 2000. Sous sa direction, l’IDB est devenue la plus grande société de portefeuilles d’Israël, et son directeur une célébrité.

La Commission des libérations conditionnelles a cité sa « contrition… et le processus de réhabilitation qu’il avait entamé en suivant une thérapie pendant son séjour en prison. Il a déclaré comprendre que les crimes dont il a été reconnu coupable étaient des crimes graves ».

Dankner a déclaré à la commission lors de son audience de jeudi qu’il avait « agi bêtement… Toute ma vie, j’ai été un homme respectueux des lois, honnête et juste, je croyais en la loi et en la justice ».

Le ministère public a accepté la libération anticipée.

La libération anticipée de l’ancien PDG est assortie de quelques conditions. Il devra être chez lui chaque nuit, de 22 heures à 6 heures, pendant la période probatoire à sa sortie de prison.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...