Le musée d’Israël à la recherche d’un directeur
Rechercher

Le musée d’Israël à la recherche d’un directeur

Depuis plus d'un an, personne n'a été en mesure de prendre la relève de James Snyder, qui a "tout révolutionné"

Jessica Steinberg est responsable notre rubrique « Culture & Art de vivre »

Le Président américain Barack Obama et le Premier ministre Benjamin Netanyahu examinent les ROuleaux de la mer Morte, pendant la visite d'Obama en mars (Crédit : Amos Ben Gershom/GPO/Flash90)
Le Président américain Barack Obama et le Premier ministre Benjamin Netanyahu examinent les ROuleaux de la mer Morte, pendant la visite d'Obama en mars (Crédit : Amos Ben Gershom/GPO/Flash90)

Quand le président Trump s’est rendu au Musée d’Israël cet après-midi pour le principal discours de son séjour, il se peut qu’il ait été accueilli par le directeur émérite et professeur international James Snyder.

Cela fait plus d’un an que Snyder a quitté son poste de directeur, après 20 ans de bons et loyaux services, mais il continue à œuvrer pour l’institution, et le musée cherche toujours quelqu’un pour prendre la relève.

Le successeur nommé de Snyder, Eran Neumann, directeur de l’école d’architecture Azrieli de l’Université de Tel Aviv, s’est retiré en avril, à peine 3 mois après avoir pris ses fonctions.

Le musée avait indiqué que cette décision était due à « des perceptions différentes quant à son rôle et les termes de son poste ».

L’équipe du musée avait déclaré que Neumann n’avait pas beaucoup d’expérience dans les musées, étant donné l’ampleur de la tâche.

« C’est un travail immense, parce que James a tout révolutionné », avait déclaré un employé de longue date.

« Il en a fait l’un des 10 meilleurs musées du monde. »

Des visiteurs contemplent l'exposition au musée d'Israël : “A World Apart Next Door: Glimpses into the life of Hasidic Jews” à Jérusalem, le 20 juin 2012. L'exposition met en lumière différents aspects de la culture des juifs hassidiques. (Crédit : Yonathan Sindel/Flash90)
Des visiteurs contemplent l’exposition au musée d’Israël : “A World Apart Next Door: Glimpses into the life of Hasidic Jews” à Jérusalem, le 20 juin 2012. L’exposition met en lumière différents aspects de la culture des juifs hassidiques. (Crédit : Yonathan Sindel/Flash90)

Le musée est l’une des plus grandes institutions culturelles d’Israël, avec près de 400 membres du personnel, 300 bénévoles à temps partiel et à temps complet, et un budget annuel de 30 millions de dollars.

Bien que le musée n’ait pas été le premier choix de Trump – le président voulait s’exprimer à Massada, mais n’a pas pu car il était impossibilité de faire y atterrir en hélicoptère – le fait de s’exprimer dans le musée donnera un contexte à un président qui a toujours mis en lumière la richesse historique et culturelle d’Israël durant son bref séjour dans le pays.

Désormais, Yidal Zalmona, l’ancien conservateur interdisciplinaire du musée, qui a passé 40 ans au musée et qui a travaillé auprès de Snyder avant de prendre sa retraite, a repris ses fonction le temps que le musée ne trouve de directeur permanent.

Snyder, président international, est chargé des activités philanthropiques du pays. Il travaille avec les American Friends of the Israel Musuem, ainsi que grâce aux dons qui représentent une part importante du budget annuel du musée.

En l’honneur de la visite de Trump, les employés ont préparé une exposition unique sur l’art israélien dans la galerie où a eu lieu le discours, notamment des œuvres années 50 à 80, par des artistes israéliens reconnus. Ils ont aussi placé un papier peint inspiré des mosaïques de la Période du Second Temps, qui fait ainsi le lien entre les collections du musée en archéologie et en art contemporain.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...