Le nouveau chef du parti Travailliste Corbyn réfléchit à un « ministère pour Juifs »
Rechercher

Le nouveau chef du parti Travailliste Corbyn réfléchit à un « ministère pour Juifs »

Le chef d’extrême gauche réfléchirait aussi à un "ministère pour les Musulmans" comme une mesure sociale ; il a appelé à un embargo des armes sur Israël et au boycott des universités

Jeremy Corbyn vient d'être annoncé comme le nouveau leader du parti d'opposition travailliste britannique, à Londres le 12 septembre, 2015. (Crédit : AFP PHOTO / BEN STANSALL)
Jeremy Corbyn vient d'être annoncé comme le nouveau leader du parti d'opposition travailliste britannique, à Londres le 12 septembre, 2015. (Crédit : AFP PHOTO / BEN STANSALL)

Le nouveau chef d’extrême gauche du parti Travailliste britannique, Jeremy Corbyn, dont l’ouverture aux radicaux islamistes et aux sentiments anti-israël a causé la préoccupation parmi les Juifs britanniques, pense à mettre en place un « ministère pour les Juifs » afin de faire le lien entre le parti et la communauté afin de construire des ponts et d’encourager le dialogue.

Selon le quotidien britannique juif le Jewish Chronicle, des « rumeurs » d’une telle mesure provenaient du camp de Corbyn ces 48 dernières heures. Toujours selon l’article, un « ministère pour les Musulmans » pourrait être en réflexion.

La relation entre Corbyn et la communauté juive britannique a été marquée par des tensions et il n’est pas certain de savoir si une telle proposition pourrait fonctionner ou si quelqu’un pourrait le diriger.

Les Juifs britanniques ont exprimé à plusieurs reprises des préoccupations sur ce qu’ils considèrent des liens douteux avec des négationnistes de l’Holocauste et des personnalités pro palestiniennes qui soutiennent des positions antisémites.

Compatissant à l’égard du Hamas et du Hezbollah, Corbyn, qui a remporté la course à la tête du parti Travailliste par une victoire écrasante, est ausssi considéré comme l’un des députés britanniques les plus hostiles à Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...