Israël en guerre - Jour 237

Rechercher

Le port artificiel américain pour l’aide à Gaza à moitié construit

Cette jetée, dont le coût de construction devrait s'élever à quelque 320 millions de dollars, sera opérationnelle début mai

La jetée maritime construite par l'armée américaine au large de la côte de la bande de Gaza, une image diffusée le 29 avril 2024. (Crédit :  CENTCOM)
La jetée maritime construite par l'armée américaine au large de la côte de la bande de Gaza, une image diffusée le 29 avril 2024. (Crédit : CENTCOM)

La construction par l’armée américaine du port artificiel et temporaire devant permettre d’acheminer davantage d’aide humanitaire dans la bande de Gaza est plus qu’à moitié achevée, a annoncé mercredi le ministère de la Défense des Etats-Unis.

Le président américain Joe Biden avait annoncé début mars la mise en place de cette installation.

« A ce jour, nous avons achevé à plus de 50 % la mise en place du port », a déclaré à la presse Sabrina Singh, porte-parole adjointe du Pentagone.

Ce port, dont le coût de construction devrait s’élever à quelque 320 millions de dollars, sera opérationnel début mai, selon les autorités américaines. Mais cette initiative ne pourra se substituer aux convois terrestres, a toutefois prévenu Washington.

L’annonce survient au moment où le secrétaire d’Etat Antony Blinken est au Moyen-Orient. Le chef de la diplomatie américaine s’est rendu mercredi à Kerem Shalom, point de passage de l’aide humanitaire depuis Israël vers la bande de Gaza.

La veille en Jordanie, il avait parlé d’un « progrès réel et important » dans le rythme d’entrée de l’aide mais qu’il restait « encore beaucoup à faire ».

Un haut responsable de l’administration américaine a affirmé la semaine dernière que l’ensemble des 2,2 millions d’habitants de Gaza étaient confrontés à l’insécurité alimentaire.

La guerre à Gaza a éclaté lorsque le Hamas a envoyé 3 000 terroristes armés en Israël, le 7 octobre, pour mener une attaque brutale au cours de laquelle ils ont tué près de 1 200 personnes. Les terroristes ont également pris en otage 253 personnes, pour la plupart des civils, et les ont emmenées à Gaza.

Israël a réagi en lançant une campagne militaire dont l’objectif vise à détruire le Hamas, à l’écarter du pouvoir à Gaza et à libérer les otages.

Le Hamas a fait état de plus de 34 000 morts. Les chiffres publiés par le groupe terroriste sont invérifiables, et ils incluraient ses propres terroristes et hommes armés, tués en Israël et à Gaza, et les civils tués par les centaines de roquettes tirées par les groupes terroristes qui retombent à l’intérieur de la bande de Gaza. L’armée israélienne affirme avoir tué plus de 13 000 membres du groupe terroriste à Gaza, en plus d’un millier de terroristes à l’intérieur d’Israël le 7 octobre et dans les jours qui ont suivi l’assaut.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.