Le Prix Dan David s’élargit et soutiendra désormais les jeunes chercheurs
Rechercher

Le Prix Dan David s’élargit et soutiendra désormais les jeunes chercheurs

La Fondation attribuera 3 millions de dollars par an à des chercheurs et à des professionnels qui étudient l'histoire humaine en début et en milieu de carrière

Les lauréats du Prix Dan David. De gauche à droite, première rangée : Gabriela David, Pierre Nora, Brenda Milner, Marvin Minsky ; à l'arrière : Peter St. George-Hyslop, Saul Firedlander, M. Krzysztof Czyzewski, John A. Hardy, Itamar Rabinovich, Joseph Klafter, Ariel David, et Katherine E. Fleming. (Autorisation)
Les lauréats du Prix Dan David. De gauche à droite, première rangée : Gabriela David, Pierre Nora, Brenda Milner, Marvin Minsky ; à l'arrière : Peter St. George-Hyslop, Saul Firedlander, M. Krzysztof Czyzewski, John A. Hardy, Itamar Rabinovich, Joseph Klafter, Ariel David, et Katherine E. Fleming. (Autorisation)

Le Prix Dan David se transforme en « prix qui soutient l’histoire et l’étude du passé », a annoncé début septembre le conseil d’administration du Prix.

Ainsi, à partir de mai 2022, le Prix permettra de décerner jusqu’à neuf prix de 300 000 dollars par an à des chercheurs et à des professionnels en début et en milieu de carrière du monde entier afin de reconnaître les réalisations exceptionnelles réalisées dans l’étude de l’histoire humaine et de soutenir les projets futurs des lauréats. En conséquence, le prix Dan David est « désormais le plus grand prix d’histoire au monde », a expliqué la Fondation Dan David, basée à l’Université de Tel Aviv, dans son communiqué.

Le Prix a été créé en 2001 par l’entrepreneur et philanthrope Dan David, décédé en 2011. Il visait initialement à récompenser les réalisations dans le domaine des sciences et des humanités et s’adresse désormais « à un éventail de spécialistes du passé, émergents ou plus établis, actifs au sein et en dehors du milieu universitaire ».

« Nous sommes fiers du travail que nous avons accompli au cours des deux dernières décennies, en reconnaissant les avancées majeures dans les sciences et les humanités », a déclaré Ariel David, membre du conseil d’administration de la Fondation Dan David et fils du fondateur du Prix. « Mais nous vivons dans un monde où les investissements dans les sciences humaines, en particulier dans les disciplines historiques, sont en baisse, alors que nous savons combien l’étude du passé est importante pour comprendre le présent et construire l’avenir. Pour ces raisons, nous avons décidé de concentrer nos ressources sur ce domaine et de contribuer à catalyser la prochaine génération de chercheurs. »

« La préservation, l’étude et la communication de notre histoire ont toujours été un élément central de la culture humaine », a déclaré Yo-Yo Ma, violoncelliste et lauréat du Prix Dan David 2006. « J’espère que la nouvelle trajectoire du Prix sera un tremplin pour la prochaine génération d’historiens et de citoyens actifs, qui contribueront à redéfinir ce domaine au XXIe siècle et nous permettront de mieux comprendre notre humanité commune. »

Les candidatures pour le nouveau Prix sont acceptées jusqu’au 1er novembre 2021.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...