Le remplaçant d’Herzog à la Knesset a quitté le parti travailliste
Rechercher

Le remplaçant d’Herzog à la Knesset a quitté le parti travailliste

Ancien député des partis Kadima et Hatnua, Robert Tiviaev a quitté le parti travailliste il y a six mois et devrait rejoindre Yisrael Beytenu

Le député Robert Tiviaev du parti Kadima, le 3 décembre 2012. (Crédit : Yonatan Sindel/FLASH90)
Le député Robert Tiviaev du parti Kadima, le 3 décembre 2012. (Crédit : Yonatan Sindel/FLASH90)

La personne sensée remplacée le député du parti travailliste Isaac Herzog, qui quitte la Knesset pour prendre la direction de l’Agence juive, a lui-même quitté le parti il y a quelques mois, et n’en est plus membre.

Robert Tiviaev, prochain sur la liste du parti, a mis fin à son adhésion il y a six mois, selon la Dixième chaîne, et Tiviaev a confirmé. Il serait en pourparlers pour rejoindre le parti Yisrael Beytenu, membre de la coalition, par lequel il a commencé son tumultueux parcours politique, après avoir abandonné l’espoir de rejoindre la Knesset sous l’étiquette du Likud.

Interrogé par la Dixième chaîne sur le fait de savoir si c’était approprié de rejoindre la Knesset dans un parti auquel il n’appartient pas, Tiviaev a répondu : « Certainement… le parti est une plate-forme pour tous. »

Tiviaev a l’habitude de transiter d’un parti à un autre. Il a été le premier député élu pour le parti Kadima en 2009, puis, en 2012, il a rejoint le parti Hatnua de Tzipi Livni, où il est resté jusqu’à ce qu’il perde son siège en 2013. Il a alors rejoint le parti travailliste mais n’a pas pu obtenir de siège aux dernières élections.

Mais Tiviaev, né à Derbent, dans la république de Daghestan, l’actuelle Russie, avait en réalité commencé sa carrière politique comme membre d’Yisrael Beytenu.

Le président sortant de l’Agence juive Natan Sharansky et le président-élu Isaac Herzog, à Jérusalem, le 24 juin 2018. (Crédit : Nir Kafri pour l’Agence juive)

Le chef de l’opposition Herzog devra abandonner son siège pour prendre ses fonctions de directeur de l’Agence juive, après avoir été élu à l’unanimité dimanche.

Il devra prendre ses fonctions à la fin de l’été. L’identité de son remplaçant comme chef de l’opposition reste incertaine.

L’actuel chef du parti travailliste, Avi Gabbay, est inéligible car il n’est pas député.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...