Rechercher

Le Royaume-Uni est « fier » du rôle de la Déclaration de Balfour dans la création d’Israël

Le Palestinien Return Center avait demandé au gouvernement britannique de s'excuser pour son soutien à la Déclaration et pour « la politique coloniale de la Grande-Bretagne entre 1917-1948 »

Lord Arthur James Balfour, secrétaire aux Affaires étrangères du Royaume-Uni en 1917, et le texte de la déclaration qui porte son nom et soutient l'établissement d'un foyer national juif en Palestine. (Crédit : Domaine public/Wikipédia)
Lord Arthur James Balfour, secrétaire aux Affaires étrangères du Royaume-Uni en 1917, et le texte de la déclaration qui porte son nom et soutient l'établissement d'un foyer national juif en Palestine. (Crédit : Domaine public/Wikipédia)

Le gouvernement britannique refuse de s’excuser pour la Déclaration de Balfour de 1917, un document qui a légitimé la création d’un futur Etat juif.

« La Déclaration de Balfour est une déclaration historique pour laquelle [le gouvernement de Sa Majesté] n’a pas l’intention de s’excuser », a déclaré le ministère des Affaires étrangères du Royaume-Uni dans un communiqué en réponse à une pétition sur internet.

« Nous sommes fiers de notre rôle dans la création de l’État d’Israël. »

« L’établissement d’une patrie pour le peuple juif dans le pays où ils avaient de solides liens historiques et religieux était la chose la plus juste et la plus morale à faire, en particulier au regard des siècles de persécution », affirme le communiqué.

La déclaration vient en réponse à des efforts menés par les Palestiniens qui demandent au gouvernement britannique de s’excuser pour le soutien à la Déclaration et pour « la politique coloniale de la Grande-Bretagne entre 1917-1948 [qui] a conduit à des déplacements massifs de la nation palestinienne ».

La pétition du Palestinian Return Center a recueilli près de 13 400 signatures en ligne. Si la pétition dépasse 100 000 signatures avant le 3 mai, elle sera débattue au Parlement.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...