Les avocats de Netanyahu et la commission des permis sont dans l’impasse
Rechercher

Les avocats de Netanyahu et la commission des permis sont dans l’impasse

La commission affirme que le Premier ministre doit d'abord transmettre une déclaration détaillée de son patrimoine avant que sa requête ne puisse être examinée

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu participe à la cérémonie du Prix Israël à Jérusalem pour le 71ème Yom HaAtsmaout d'Israël, le 9 mai 2019. (Yonatan Sindel/Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu participe à la cérémonie du Prix Israël à Jérusalem pour le 71ème Yom HaAtsmaout d'Israël, le 9 mai 2019. (Yonatan Sindel/Flash90)

La situation d’impasse entre une importante commission de supervision et les avocats du Premier ministre Benjamin Netanyahu a continué dimanche après leur refus de lui accorder la permission d’obtenir des fonds de la part de riches donateurs étrangers pour payer sa défense dans des affaires de corruption.

La commission des permis du bureau du contrôleur d’Etat a souligné que Netanyahu devait d’abord fournir un compte rendu détaillé de son patrimoine avant qu’il ne puisse examiner sa requête pour une troisième fois et a refusé d’accorder une rencontre à son avocat pour expliquer pourquoi le détail des biens devraient rester privé.

Tandis que la commission des permis a déclaré dans un communiqué qu’elle ne tiendra aucune rencontre sur la question des financements jusqu’à ce que la remise du compte rendu détaillé du patrimoine de Netanyahu en Israël et à l’étranger, le contrôleur de l’Etat Yosef Shapira a invité les membres du comité à rencontrer l’avocat de Netanyahu Navot Tel-Zur afin d’éviter que la question ne soit tranchée par la Cour Suprême.

La position de Shapiro n’est pas contraignante pour la commission.

Ce différend est survenu après que Netanyahu a déclaré plus tôt qu’il retirait sa demande de financement de sa défense juridique par son cousin l’homme d’affaires américain Nathan Milokowsky, et ferait plutôt appel aux finances du milliardaire Spencer Partrich, mais aussi à un autre donateur.

Dans son communiqué, la commission des permis a déclaré qu’elle attendait que le Premier ministre respecte d’abord une décision de la Cour Suprême de mars dans laquelle Netanyahu avait accepté de fournir tous les détails que la commission demandait. Netanyahu avait fait appel auprès de la Cour Suprême après que la commission avait refusé, pour la deuxième fois, de l’autoriser à faire financer sa défense par des donateurs privés dans des affaires de corruption.

« La commission est consciente de l’urgence de la tenue d’une audience supplémentaire, mais souhaite à nouveau clarifier que tant que le requérant maintient son refus de transmettre les détails complets qui lui sont demandés, aucune autre rencontre ne sera prévue dans cette affaire », a déclaré dimanche la commission.

Spencer Partrich (Crédit)

Auparavant, l’équipe de défense de Netanyahu avait déclaré qu’elle ne répondrait pas à la demande de la commission de fournir une déclaration du patrimoine de Netanyahu mais aussi des détails complets des relations entre Netanyahu et Patriach.

Netanyahu avait auparavant cherché, sans succès, d’obtenir des autorités israéliennes que Milikowsky finance sa défense juridique dans les trois affaires de corruption qui visent le Premier ministre.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...