Les derniers objets personnels des Juifs tués à Auschwitz remis au musée du site
Rechercher

Les derniers objets personnels des Juifs tués à Auschwitz remis au musée du site

16 000 objets emportés dans les chambres à gaz du camp nazi ont refait surface ; après avoir été confisqués par le pouvoir communiste, ils seraient restés dans des cartons jusqu'à aujourd'hui

Des femmes et des enfants juifs des Basses Carpates russes attendent la sélection à l'entrée d'Auschwitz-Birkenau, en mai 1944 (Crédit : Musée du Mémorial de l'Holocauste des Etats-Unis, autorisation de Yad Vashem [Domaine public])
Des femmes et des enfants juifs des Basses Carpates russes attendent la sélection à l'entrée d'Auschwitz-Birkenau, en mai 1944 (Crédit : Musée du Mémorial de l'Holocauste des Etats-Unis, autorisation de Yad Vashem [Domaine public])

Quelque 16 000 objets emportés par les Juifs dans les chambres à gaz dans le camp nazi d’Auschwitz-Birkenau, retrouvés en 1967 lors de fouilles et disparus depuis, ont été retrouvés pour être remis au musée du site, a annoncé mardi cette institution.

« Dans la plupart des cas, il s’agit des derniers objets personnels que les Juifs, (…) envoyés à la mort dans les chambres à gaz ont emportés avec eux. Il s’agit, entre autres, de thermomètres, bouteilles à médicament ou à parfum, fragments de chaussures, couverts de table, montres, brosses, pipes, briquets… », a précisé le musée dans un communiqué.

Les objets ont été découverts à l’automne 1967 lors des fouilles auprès des ruines des chambres à gaz et du crématorium numéro 3.

« Ils devaient sûrement être soumis à une analyse, peut-être même quelqu’un voulait y consacrer une étude scientifique. (…) Quelques mois plus tard, en 1968, un tournant politique est arrivé et le pouvoir communiste a adopté une ligne ouvertement antisémite. C’est probablement à cause de cela que l’on n’a pas continué le projet. Les temps étaient devenus mauvais pour des sujets liés à l’Holocauste », a déclaré Piotr Cywinski, directeur du musée.

Au bout de quelques mois d’enquête, le musée a retrouvé les objets entreposés dans 48 cartons à l’Institut d’Archéologie et d’Ethnologie de l’Académie des sciences polonaise à Varsovie. La plupart des objets se trouvaient dans des emballages individuels munis d’une description précise avec la date et le lieu précis de leur découverte.

Ils ont été restitués au musée le 3 juin.

Entre 1940 et le début de 1945, l’Allemagne nazie a exterminé à Auschwitz-Birkenau environ 1,1 million de personnes, dont un million de Juifs de différents pays européens. Ce camp où quelque 80 000 Polonais non-juifs, 25 000 Roms et 20 000 soldats soviétiques ont également trouvé la mort, a été libéré par l’Armée Rouge en janvier 1945.

Le musée, créé par le gouvernement polonais en 1947, abrite plusieurs milliers d’objets appartenant aux anciens prisonniers, dont 4 000 valises, des dizaines de milliers de chaussures, de brosses, ou d’ustensiles de cuisine, dont seulement une partie sont exposés.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...