Les événements culturels ouverts aux moins de 16 ans présentant un test négatif
Rechercher

Les événements culturels ouverts aux moins de 16 ans présentant un test négatif

Le cabinet a donné l'autorisation aux enfants et aux autres Israéliens qui ne peuvent pas se faire vacciner de prendre part aux activités réservés aux titulaires du Passeport vert

Des Israéliens assis aux terrasses des restaurants à Tel Aviv, le 4 avril 2021. (Crédit :  Miriam Alster/FLASH90 )
Des Israéliens assis aux terrasses des restaurants à Tel Aviv, le 4 avril 2021. (Crédit : Miriam Alster/FLASH90 )

Alors que le nombre quotidien de nouvelles infections à la COVID-19 ne cesse de décliner, le cabinet a approuvé un allègement supplémentaire des restrictions dans la journée de mardi, en permettant aux enfants – inéligibles à la vaccination – et aux Israéliens qui ne peuvent pas se faire vacciner de prendre part aux événements culturels, d’aller au restaurant ou dans les salles de gym s’ils disposent d’un résultat négatif de test de dépistage au coronavirus récent.

Selon les nouvelles règles, les enfants de moins de seize ans et ceux qui, pour des raisons variés, ne peuvent pas se faire vacciner auront le droit de participer à toutes les activités du dit « Passeport vert » dans la mesure où ils pourront présenter un résultat négatif de test de dépistage à la COVID-19 datant de moins de 72 heures.

La fréquentation des stades et autres lieux de divertissement est actuellement limitée sur la base des capacités d’accueil initiales des structures, mais avec une limitation qui ne dépasse pas les 50% des capacités maximales – et ces lieux ne sont ouverts pour le moment qu’aux détenteurs du « Passeport vert », qui est remis à tous les Israéliens ayant reçu leurs deux doses de vaccin ou ayant guéri du coronavirus. Les restrictions générales imposées sur les rassemblements (à l’exception des lieux qui accueillent les citoyens vaccinés ou guéris) sont actuellement de 20 personnes en espace clos et de 100 personnes à l’extérieur.

Jusqu’à maintenant, les enfants âgés de moins de 16 ans, qui ne sont pas considérés comme éligibles à la vaccination dans le cadre de la campagne nationale d’immunisation, n’ont pas été autorisés à participer à de tels événements. Il leur était aussi interdit de se rendre dans les salles de restaurants ou de pénétrer dans les clubs de gym.

Dans un autre vote qui a eu lieu mardi, les ministres ont levé les limitations sur le nombre de passagers dans les transports publics qui, selon les règles appliquées jusqu’à présent, ne pouvaient fonctionner qu’à seulement 75% de leurs capacités d’accueil. Ce changement entrera mis en vigueur dès jeudi.

Dimanche, le ministère de la Santé avait fait savoir qu’il demanderait au gouvernement d’approuver la levée de toutes les restrictions dans les stades et concernant les événements culturels pour toutes les personnes qui ont été immunisées contre le coronavirus.

Le public venu voir Ivri Lieder à un concert organisé par la municipalité de Tel Aviv au Bloomfield Stadium, le 5 mars 2021. (Crédit : Miriam Alster/FLASH90)

Selon les termes de la proposition, les cinémas pourront rouvrir après une fermeture de plus d’un an et même les Israéliens qui ne sont pas vaccinés pourront se rendre dans les salles de gym, dans les piscines et autres attractions répondant aux normes définies par le « Passeport vert » gouvernemental, qui atteste du respect des mesures d’hygiène et de distanciation sociale pour empêcher la propagation de la COVID-19.

Dans le privé, 500 personnes pourront dorénavant se regrouper à l’extérieur et 50 dans les endroits clos.

Vendredi dernier, il n’y a pas eu de décès lié au coronavirus en Israël. Cela n’était pas arrivé depuis dix mois.

Le nombre d’infections chutant, Israël a allégé les restrictions imposées sur la vie publique, en levant notamment l’obligation du port du masque à l’extérieur, qui a pris effet la semaine dernière.

Avec son taux de vaccination unique au monde, Israël a connu une diminution forte de son taux de mortalité et d’infection quotidien depuis le pic de l’épidémie qui avait été atteint à la fin du mois de janvier.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...