Israël en guerre - Jour 195

Rechercher

Les manifestants anti-réforme continuent de viser les résidences des ministres

Les manifestations devant les domiciles de Gallant, Chikli, Silman et Levin ont eu lieu après que ces derniers ont critiqué de hauts responsables des forces de l'ordre

Des manifestants portant des costumes de "La Servante écarlate" devant le domicile du ministre de l’Egalité, Amichaï Chikli, au kibboutz Hanaton, dans le nord d'Israël, le 30 juin 2023. (Crédit : Capture d'écran d'une vidéo Twitter ; utilisée conformément à la clause 27a de la loi sur le droit d'auteur)
Des manifestants portant des costumes de "La Servante écarlate" devant le domicile du ministre de l’Egalité, Amichaï Chikli, au kibboutz Hanaton, dans le nord d'Israël, le 30 juin 2023. (Crédit : Capture d'écran d'une vidéo Twitter ; utilisée conformément à la clause 27a de la loi sur le droit d'auteur)

Les opposants à la réforme du système judiciaire du gouvernement se sont rassemblés vendredi devant les domiciles de plusieurs ministres, alors que les manifestants intensifient les protestations contre les efforts législatifs de la coalition.

Au moshav Amikam, dans le nord d’Israël, les manifestants se sont rassemblés près du domicile du ministre de la Défense Yoav Gallant, portant des drapeaux israéliens et jouant du tambour et de la vuvuzela tout en scandant « Dé-mo-cra-tie ».

Devant le domicile du ministre de l’Égalité, Amichaï Chikli, dans le kibboutz Hanaton, des manifestants ont revêtu des costumes tirés de La Servante écarlate – un costume devenu un symbole emblématique du mouvement de protestation – pour dénoncer le faible niveau de représentation des femmes dans le gouvernement du Premier ministre Benjamin Netanyahu, une semaine après qu’Israël a perdu 23 places et se retrouve au 83e rang dans le rapport annuel du Forum économique mondial (WEF) sur l’écart entre les hommes et les femmes.

Sur les 33 ministres que compte actuellement le cabinet, seules six sont des femmes.

Les manifestants se sont également rassemblés devant les domiciles du ministre de la Justice, Yariv Levin, et de la ministre de l’Environnement, Idit Silman, qui vivent respectivement dans les villes de Modiin et de Rehovot, dans le centre du pays.

Levin est l’un des principaux architectes de la refonte du système judiciaire et il a souvent été la cible de manifestants, dont six ont été arrêtés mardi lors d’une ardente manifestation devant son domicile. Silman était membre de la précédente coalition avant de contribuer à précipiter son effondrement l’année dernière en faisant défection, avant d’accuser le parti de Netanyahu, le Likud – auquel elle appartient désormais – de financer les manifestations devant son domicile.

Ces manifestations ont eu lieu un jour après que Levin, le Premier ministre et le ministre d’extrême-droite de la Sécurité nationale, Itamar Ben Gvir, se soient attaqués aux hauts responsables de l’application de la loi lors d’une réunion consacrée aux rassemblements devant les domiciles des députés de la coalition.

Selon des fuites provenant de cette réunion, Levin s’en est pris à la procureure générale Gali Baharav-Miara et au procureur général Amit Aisman au sujet de ces manifestations, après avoir critiqué la première à la suite de la manifestation organisée à son domicile pour s’être opposé à ses propositions visant à radicalement remanier le système judiciaire et à transférer certains de ses pouvoirs à des représentants élus.

« Il n’y a ni loi ni juge. Chacun fera ce qu’il voudra », aurait déclaré Levin lors de la réunion de jeudi selon la chaine publique israélienne Kan.

Des opposants aux plans de refonte judiciaire du gouvernement manifestant devant le domicile du ministre de la Justice Yariv Levin, à Modiin, le 27 juin 2023. (Crédit : Jonathan Shaul/Flash90)

Les manifestations contre le projet de refonte du système judiciaire ont repris de plus belle la semaine dernière, alors que le Likud a relancé son processus législatif.

Mardi, la commission de la Constitution, du Droit et de la Justice de la Knesset s’est réunie pour de nouvelles délibérations sur un projet de loi visant à empêcher les juges d’exercer un contrôle judiciaire sur le critère de « caractère raisonnable » des décisions du gouvernement. Les membres de la coalition ont promis d’adopter une telle législation avant les congés d’été de la Knesset, qui débuteront dans un mois. Par ailleurs, Netanyahu a déclaré que son gouvernement prendrait ultérieurement des mesures pour remodeler la puissante commission de sélection des juges, bien qu’il ait ajouté que ces mesures prendraient une forme différente de celle initialement prévue par le ministre de la Justice Levin, qui souhaitait exercer un contrôle politique total sur le processus.

Si les manifestants se sont quelque peu calmés au cours des derniers mois, alors que le processus législatif de la réforme du système judiciaire était en pause, les organisateurs ont déclaré que, maintenant que le gouvernement recommence à aller de l’avant avec certains des éléments les plus controversés du plan, ils allaient redoubler d’efforts.

La police se prépare à une escalade des manifestations prévues pour le week-end et le début de la semaine prochaine, les organisateurs appelant à un nouveau blocage de l’aéroport Ben Gurion lundi.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.