Les prochains conflits nécessiteront sûrement des troupes au sol, annonce Gantz
Rechercher

Les prochains conflits nécessiteront sûrement des troupes au sol, annonce Gantz

"Nous gardons les yeux ouverts et maintenons la routine, tout en restant préparés", a déclaré le ministre de la Défense lors d'une commémoration des 15 ans de la 2e guerre du Liban

Le ministre de la Défense Benny Gantz prend la parole lors d'une cérémonie à la mémoire des soldats israéliens tués lors de la Seconde Guerre du Liban, au Hall national du souvenir au Mont Herzl à Jérusalem, le 24 juin 2021. (Olivier Fitoussi/Flash90)
Le ministre de la Défense Benny Gantz prend la parole lors d'une cérémonie à la mémoire des soldats israéliens tués lors de la Seconde Guerre du Liban, au Hall national du souvenir au Mont Herzl à Jérusalem, le 24 juin 2021. (Olivier Fitoussi/Flash90)

Le ministre de la Défense, Benny Gantz, a averti jeudi que les conflits militaires à venir impliqueraient probablement des troupes terrestres israéliennes.

S’exprimant lors d’une cérémonie commémorative au mont Herzl marquant les 15 ans du déclenchement de la Seconde Guerre du Liban, Gantz a proclamé que Tsahal était « prêt à engager toute sa capacité ».

« Dans les campagnes futures, ou, Dieu nous en préserve, en cas de guerre, si nous devons pénétrer en territoire ennemi, les troupes terrestres, tant en service régulier que de réserve, constitueront un élément central des combats », a déclaré Gantz. « Nous les utiliserons si cela s’avère nécessaire. »

Le ministre de la Défense a noté que sa déclaration s’appliquait à un éventuel conflit futur le long de la frontière avec le Liban ou n’importe où ailleurs.

Au cours des 11 jours de conflit entre Israël et le Hamas à Gaza le mois dernier, les troupes terrestres israéliennes ne sont pas entrées dans la bande de Gaza, bien que les forces terrestres aient tiré sur des cibles du Hamas depuis l’extérieur du territoire.

« Nous sommes conscients des tentatives de rompre le calme à nos frontières, et nous gardons les yeux ouverts et maintenons la routine, tout en restant préparés à une réponse de crise plus large », a ajouté Gantz.

Le président Reuven Rivlin s’exprime lors d’une cérémonie à la mémoire des soldats israéliens tués lors de la deuxième guerre du Liban au National Hall of Remembrance au mont Herzl à Jérusalem, le 24 juin 2021. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Le président Reuven Rivlin a également pris la parole lors de l’événement, qui devrait être sa dernière cérémonie commémorative avant la fin de son mandat le mois prochain.

« Nous apprécions et chérissons la paix, mais nous ne sommes pas complaisants », a-t-il déclaré. « Nous savons que la menace est toujours sérieuse. Et les dernières semaines nous ont montré une fois de plus à quel point la ‘tranquillité’ est un terme relatif et fragile. »

Rivlin a noté que l’armée israélienne est pleinement consciente des efforts du Hezbollah « pour s’équiper d’armes dont le seul but est de frapper le front intérieur civil de l’État d’Israël » et a réaffirmé qu’Israël « ne permettra pas à l’Iran de s’établir au Liban ».

« L’État d’Israël répondra de manière décisive à l’agression iranienne », a ajouté Rivlin. « Nous n’avons ni guerre ni différend d’aucune sorte avec le peuple libanais… nous savons que de nombreux citoyens libanais sont captifs de l’agenda iranien qui menace et jette une ombre lourde sur leur avenir. Nous voulons être de bons voisins… mais nous continuerons à faire payer un lourd tribut au Liban pour chaque attaque provenant de son territoire. »

M. Gantz a remercié M. Rivlin pour son soutien de longue date aux familles endeuillées et pour sa présence indéfectible aux cérémonies commémoratives de Tsahal tout au long de son mandat.

« Maintes et maintes fois, vous vous êtes montré à ces cérémonies pour soutenir les familles endeuillées », a déclaré Gantz. « En mon nom personnel, et au nom des familles endeuillées, des vétérans blessés de Tsahal et des responsables de la défense, je vous remercie. »

Au cours de la guerre de 2006, qui a duré 33 jours, 164 Israéliens ont été tués – 119 soldats et 45 civils. Environ 4 000 roquettes ont été tirées du Sud-Liban vers Israël pendant les combats.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...