Rechercher

Les soldats qui refusent de servir menacent notre existence, dit Netanyahu

"Ne dites pas que nous sommes une menace existentielle", ripostent les militaires dénonçant la refonte judiciaire ; le ministre de la Défense rencontrera les réservistes mardi

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s'exprimant à la Knesset, le 27 février 2023. (Crédit : Noam Moskowitz/Porte-parole de la Knesset)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s'exprimant à la Knesset, le 27 février 2023. (Crédit : Noam Moskowitz/Porte-parole de la Knesset)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a dénoncé le phénomène des soldats de réserve menaçant de refuser de servir ou d’effectuer leurs exercices, affirmant que les membres de l’armée israélienne n’avaient jamais abandonné l’État auparavant.

« Le refus n’a pas sa place », a-t-il poursuivi lors d’une conférence de presse organisée dans une base de la police des frontières dans l’implantation de Beit Horon, en Cisjordanie, alors qu’il se trouvait aux côtés du ministre de la Sécurité nationale Itamar Ben Gvir et du président de la Knesset, Amir Ohana. « Quand vous êtes sur le champ de bataille et que vous regardez autour de vous, vous ne le faites pas pour identifier les convictions politiques de vos voisins. »

« C’est le premier pilier de notre existence sur notre terre, c’est le plus important », a-t-il ajouté, notant toutes les occasions où les soldats n’avaient pas refusé le service. « Ces refus menacent le fondement même de notre existence. »

« Dans une société, on peut manifester, on peut avoir des points de vue opposés mais le refus n’a pas sa place », a-t-il continué.

Les organisateurs à l’origine de ces appels à ne pas obéir aux ordres militaires ont riposté au Premier ministre Benjamin Netanyahu.

« Le Premier ministre se tient aux côtés d’un criminel kahaniste qui appelle les villages à être éradiqués et il nous fait un prêche en dénonçant l’insubordination et en réclamant l’unité nationale », a fait savoir le site Ynet.

« Ne nous dites pas de mensonges sur la cohésion alors que vous êtes en train de commettre un coup d’État dictatorial violent et ne dites pas que nous sommes une menace existentielle », ont-ils ajouté. « Nous ne serons pas volontaires pour servir sous une dictature. »

Dans le sillage de ce mouvement de protestation qui ne cesse de s’amplifier dans les rangs de Tsahal, le Bureau du ministre de la Défense Yoav Gallant a fait savoir que ce dernier rencontrerait mardi un certain nombre de réservistes d’unités variées.

Yoav Gallant lors d’une cérémonie à Jérusalem, le 18 mai 2020. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Ces entretiens auront lieu au bureau du ministre de la Défense au siège de l’armée, à Tel Aviv.

Le chef d’état-major Herzi Halevi sera également présent, selon le bureau de Gallant.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.