Les tactiques de Dieudonné pour contourner les interdictions de ses spectacles
Rechercher

Les tactiques de Dieudonné pour contourner les interdictions de ses spectacles

Son dernier spectacle "En Vérité" refait la part belle aux sorties négationnistes, selon l'historienne Stéphanie Share

Robert Faurisson (d.) jouant le rôle de Serge Klarsfeld dans un sketch de Dieudonné (Crédit: capture d'écran Youtube/Fred Scalliet)
Robert Faurisson (d.) jouant le rôle de Serge Klarsfeld dans un sketch de Dieudonné (Crédit: capture d'écran Youtube/Fred Scalliet)

« On est complètement impuissant », lâche Christian Largeau, maire de Dienné au micro de France 3 Nouvelle Aquitaine. Sa ville a accueilli une étape de la tournée du nouveau spectacle de Dieudionné, En Vérité. Mais « puisqu’il y a eu manipulation, personne n’avait connaissance de la nature de ce rassemblement. On déplore que notre commune, comme le parc DéfiPlanet’ soient associés à l’actualité de ce monsieur ».

Les responsables de la salle n’ont compris que l’association de café-théatre qui avait reservé la salle dissimulait en fait la véritable nature du spectacle.

« L’humoriste et polémiste est désormais un habitué de cette technique, pour contourner les interdictions qui frappent régulièrement ses spectacles, détaille France 3. Cela consiste donc à réserver une salle privée en dissimulant son identité. Les tickets sont vendus sur son site, au tarif d’environ 30 euros, et les spectateurs sont prévenus par SMS une heure avant la représentation du lieu exact ».

De plus selon l’historienne spécialiste de la Shoah, Stéphanie Share, « Dieudonné reprend dans son dernier spectacle les poncifs négationnistes : Le procès de Nuremberg est jugé comme un show, les chambres à gaz sont niées et la Shoah est banalisée ».

Dieudonné a été condamné à plusieurs reprises pour apologie d’actes de terrorisme, propos antisémites ou encore incitation à la haine raciale.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...