Les tueurs du couple Henkin : l’attaque était une vengeance pour Duma
Rechercher

Les tueurs du couple Henkin : l’attaque était une vengeance pour Duma

L'un des tueurs n'a exprimé aucun remord pour avoir tué deux personnes en présence de leurs enfants

Naama et Eitam Henkin, assassinés dans une attaque à main armée en Cisjordanie le 1er octobre 2015. (Crédit : autorisation)
Naama et Eitam Henkin, assassinés dans une attaque à main armée en Cisjordanie le 1er octobre 2015. (Crédit : autorisation)

Les Palestiniens qui ont abattu Eitam et Naama Henkin devant leurs quatre enfants le mois dernier avaient prévu l’attaque pour se venger de la bombe incendiaire qui a été fatale à la famille Dawabsha plus tôt cette année, selon des citations extraites de leurs interrogatoires qui ont été autorisés à la publication lundi.

« Nous nous sommes réunis et nous avons décidé que nous devions faire quelque chose pour se venger de l’attaque contre la famille Dawabsha », a expliqué l’un des terroristes, un membre du Hamas nommé Samir, à ses interrogateurs.

Il faisait allusion à un incident où une bombe incendiaire a été lancé en juillet dans le village palestinien de Duma en Cisjordanie qui a tué un enfant et ses parents dans leur maison. Les responsables de la Défense affirment que les résidents radicaux ont mené cette attaque bien que la police doit encore arrêter les suspects.

Il a ajouté que lui et son complice faisait le guet pendant la nuit de l’attaque, le 1er ctobre.

Quand ils ont vu le véhicule des Henkins s’approcher, a-t-il poursuivi. il a demandé à son complice de dépasser la voiture, « et pendant qu’il était en train de la dépasser, j’ai tiré ».

« Je me souviens avoir tiré 10 ou 15 fois [avec mon arme] automatique sur le véhicule israélien », a-t-il poursuivi.

« A ce moment, la voiture israélienne, qui était conduite par un citoyen israélien, s’est arrêté et nous nous sommes arrêtés aussi. Je suis sorti de la voiture avec le pistolet, changé le chargeur et je suis allé vers la femme qui était assise à côté du conducteur ».

Il a décrit comment, alors qu’il s’approchait de Naama Henkin, Eitam Henkin, ensanglanté, luttait avec son complice et tentait de se saisir son arme de lui. Il a ouvert le feu, tuant Eitam Henkin et blessant aussi son complice.

« Je ne sais pas combien de coups j’ai tiré sur l’homme, qui a été tué sur le coup. Pendant ce temps pendant que je tirais, une des balles a touché Carem [son complice] à la main gauche », a-t-il dit. « J’ai été attaqué par la femme. J’ai tiré quelques balles sur elle et [je l’ai] tué sur le coup ».

En ce qui concerne les enfants sur la banquette arrière, a-t-il précisé, « j’ai vu qu’à l’intérieur de la voiture étaient trois ou quatre enfants, mais je n’ai pas tiré sur eux. Puis nous sommes rentrés dans la voiture et sommes partis ».

Il n’a pas exprimé de remords lors de son interrogatoire, en disant : « Je ne pense pas que les gens que j’ai tués étaient des innocents ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...