Les victimes de la fusillade de Tel Aviv seront enterrées dimanche
Rechercher

Les victimes de la fusillade de Tel Aviv seront enterrées dimanche

Alon Bakal et Shimon Ruimi ont été tués dans la fusillade de vendredi dans un bar de la rue Dizengoff

Des bougies allumées à la mémoire des victimes mortes et blessées lors de la fusillade de Tel Aviv (Crédit photo : Tomer Neuberg / Flash90))
Des bougies allumées à la mémoire des victimes mortes et blessées lors de la fusillade de Tel Aviv (Crédit photo : Tomer Neuberg / Flash90))

Les deux victimes de la fusillade de vendredi dans le centre de Tel Aviv seront enterrées dimanche.

Les funérailles d’Alon Bakal, 26 ans, auront lieu à Carmiel à 15h00. Simon Ruimi, 30 ans, sera enterré à Ofakim, à 15h00 également.

Ils ont tous deux été tués vendredi quand un tireur, identifié plus tard comme Nashat Milhem, a ouvert le feu dans la rue Dizengoff, rue passante de la ville, autour de 14h30. Bakal était gérant au bar Simta, l’un des lieux touchés par le tireur. Ruimi était au bar pour fêter l’anniversaire d’un ami.

Sept autres personnes ont été blessées dans l’attaque. Le tireur a fui les lieux et restait introuvable samedi, malgré un déploiement massif des forces de police et des recherches extensives dans toute la ville.

Le père d’Alon, David, a rendu hommage à son fils « très spécial » vendredi, et a prévenu que les violences en cours coutaient les vies de la jeune génération d’Israéliens.

« Nous avons perdu un bon fils », a déclaré le père de Bakal à l’hôpital Ichilov, selon Walla.

« [Alon] étudiait le droit et la gestion d’entreprises, il était un enfant épanoui et heureux. Il éclairait chaque endroit où il allait, il faisait rire tout le monde, a déclaré son père. N’ayez aucun doute, il était un enfant très spécial. Il était très spécial pour nous. Hier, il m’a envoyé un message : ‘Je m’amuse, j’aime vivre’. »

David Bakal, le père d'Alon Bakal, tué dans la fusillade de Tel Aviv (Crédit :  autorisation)
David Bakal, le père d’Alon Bakal, tué dans la fusillade de Tel Aviv (Crédit : autorisation)

Charlie Alfasi, un ami de la famille de Ruimi, a déclaré qu’il était venu à Tel Aviv pour le week-end avec Yisrael Avitan, qui a été blessé, afin de célébrer l’anniversaire d’un ami, selon le site Ynet.

« Ils devaient être chez nous vendredi et samedi, et nous sommes allées au pub. Juste après que le serveur a apporté nos verres, le terroriste a commencé à tirer sur eux. Shimon a été tué et eux ont été blessés », a déclaré Alfasi.

Avitan a déclaré à Ynet depuis son lit d’hôpital que lui et Ruimi étaient sortis quand le tireur a ouvert le feu. « J’étais assis à l’intérieur et deux amis sont allés aux toilettes, et l’ami, dont je viens d’apprendre qu’il a été tué [Ruimi], est sorti pour fumer. Je ne voulais pas rester assis seul [donc] j’ai été m’asseoir avec lui. J’ai entendu des coups de feu et ai senti quelque chose bruler dans mon dos. J’ai senti… J’ai rampé dans le pub et toutes les chaises étaient retournées. Nous avons rassemblé tout le monde et sommes allés dans la cuisine. Mon frère a appelé Magen David Adom [premiers secours]. »

Le maire d’Ofakim, Itzik Danino, a déclaré vendredi soir que la ville entière était sous le choc du meurtre de Ruimi.

« Nos cœurs sont avec la famille et nous allons les soutenir dans chaque étape de leur chemin, a déclaré Danino. Nous gardons nos doigts croisés pour le rétablissement des blessés. »

Des témoins ont décrit comment l’homme armé, habillé de noir, a tiré des « salves » indiscriminées de coups de feu, et comment il « est apparu devant la porte, souriant, et a ouvert le feu. »

Shimon Ruimi (Crédit : Facebook)
Shimon Ruimi (Crédit : Facebook)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...