Rechercher

Les voitures et la maison d’un parrain israélien de la mafia pris pour cible

Le baron de la pègre, Yossi Musli, serait en conflit avec une autre famille du crime pour une dette ; la police l'avait averti qu'il pourrait être visé

Deux voitures appartenant au parrain du crime israélien, Yossi Musli, incendiées devant sa maison à Savyon, dans le centre d'Israël, le 20 novembre 2022. (Crédit : Twitter)
Deux voitures appartenant au parrain du crime israélien, Yossi Musli, incendiées devant sa maison à Savyon, dans le centre d'Israël, le 20 novembre 2022. (Crédit : Twitter)

Une grenade assourdissante a été lancée sur la maison du baron de la mafia israélienne, Yossi Musli, et deux de ses voitures ont été incendiées tôt dimanche matin après que la police l’a informé qu’il était dans le collimateur d’une autre famille du crime organisé.

Aucun blessé n’a été signalé lors de l’attaque, qui s’est produite dans la ville huppée de Savyon, dans le centre d’Israël.

Une source proche de la famille Musli, citée par la Douzième chaîne, a déclaré que l’attaque était probablement liée à un conflit en cours entre Musli et d’autres gangs mafieux de la région.

Au cours du week-end, le média a rapporté que Musli faisait partie d’un groupe de criminels israéliens qui avaient été informés par la police qu’ils pourraient être pris cible.

Selon la chaîne d’informations, Musli s’est récemment brouillé avec une famille arabe israélienne du crime organisé au sujet d’une dette de 50 millions de shekels, faisant de lui et de sa famille une cible potentielle.

Le baron de la pègre serait en conflit avec Odeh Kuthair, dont l’organisation criminelle opère principalement dans la ville arabe septentrionale d’Umm al-Fahm.

Le baron de la pègre israélienne, Yossi Musli, arrivant pour une audience au tribunal de première instance de Tel Aviv, le 11 août 2022. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)

Kuthair, qui était autrefois considéré comme un ami proche de Musli, avait été arrêté l’année dernière avec plus de 20 autres suspects, tous soupçonnés d’être associés à l’organisation de Musli.

Musli est actuellement en détention pour avoir prétendument extorqué deux hommes d’affaires en Afrique du Sud, où il séjournait depuis l’arrestation de Kuthair l’année dernière.

La semaine dernière, un criminel israélien décrit par les médias sud-africains comme « l’homme le plus recherché d’Israël » a été arrêté près de Johannesburg. Le suspect a été identifié comme étant le célèbre fugitif Yaniv Ben Simon, un proche du célèbre chef du crime organisé – désormais incarcéré – Yitzhak Abergil. Simon aurait été impliqué dans des tentatives d’assassinat de rivaux de l’organisation d’Abergil lors de deux incidents distincts en 2003 et 2004.

Selon certains experts, l’Afrique du Sud est devenue, ces dernières années, une destination populaire pour les criminels internationaux en raison de l’inefficacité de la collecte de renseignements et de la répression.

Tobias Siegal a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...