Israël en guerre - Jour 202

Rechercher

Levin soutiendrait Raphael Bitton pour succéder à Esther Hayut – média

L'universitaire serait le favori de la coalition pour prendre la tête de la Cour suprême, ce qui nécessitera d'abord l'adoption de la loi sur la sélection des juges

Raphael Bitton. (Crédit : Capture d'écran YouTube, utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur les droits d'auteur)
Raphael Bitton. (Crédit : Capture d'écran YouTube, utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur les droits d'auteur)

Le principal candidat de la coalition pour devenir le prochain président de la Cour suprême serait un partisan de la réforme du système judiciaire du gouvernement qui a travaillé avec le ministre de la Justice Yariv Levin pour élaborer la législation, a rapporté la télévision israélienne dimanche.

Selon la Douzième chaîne, Levin souhaiterait engager Raphael Bitton, maître de conférences à l’école de droit Sapir College, pour remplacer l’actuelle présidente de la Cour suprême Esther Hayut lorsqu’elle prendra sa retraite dans le courant de l’année.

Bitton a déclaré publiquement que le procès pour corruption du Premier ministre Benjamin Netanyahu était injustifié.

Cette décision dépend de l’adoption d’une proposition controversée visant à donner à la coalition un contrôle quasi-total sur la nomination des juges. Le projet de loi permettrait également à la coalition de nommer le président de la Cour suprême, contrairement au système actuel dans lequel le juge le plus ancien est élevé au rang de président.

La chaîne, qui n’a cité aucune source, a déclaré que le bureau de Levin n’a pas démenti l’information lorsqu’il a été contacté.

Bitton, quant à lui, a qualifié cette information de « fake news ».

« Personne ne m’a jamais parlé et je n’ai jamais parlé avec personne d’une quelconque nomination à la Cour suprême », a-t-il écrit sur Twitter.

Le ministre de la Justice, Yariv Levin, lors de la séance plénière de la Knesset, le 6 mars 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Sur son compte Twitter, Bitton a vivement critiqué les systèmes judiciaire et juridique, tout en s’en prenant aux opposants au projet de remaniement du système judiciaire. Dimanche, il a appelé à juger les réservistes militaires qui menacent de cesser leur service pour protester contre la réforme.

Dans un tweet datant de 2021, il avait affirmé que les accusations portées contre Netanyahu étaient injustifiées. « J’enseigne la justice pénale dans une faculté de droit depuis de nombreuses années et la vérité est que je n’ai aucune idée de l’objet de l’acte d’accusation déposé contre Netanyahu », avait-il déclaré.

À LIRE – Etat d’Israël vs. Netanyahu : détails de l’acte d’accusation du Premier ministre

Ses opposants estiment que l’une des principales motivations de ce remaniement est le désir de Netanyahu d’échapper à une condamnation.

Outre son poste universitaire, Bitton est membre du conseil d’administration du quotidien économique Globes.

Le reportage télévisé de dimanche a été diffusé alors que la commission de la Constitution, du Droit et de la Justice de la Knesset devait approuver le projet de loi sur les nominations judiciaires en dernière lecture en séance plénière. Toutefois, le vote a été repoussé à lundi matin à la suite de manifestations de masse et d’une nouvelle incertitude politique déclenchée par le limogeage, par le Premier ministre Benjamin Netanyahu, du ministre de la Défense Yoav Gallant, qui avait publiquement appelé à l’arrêt du processus législatif de la réforme judiciaire.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.