Rechercher

Liat Ben-Ari dépose plainte suite à une nouvelle menace contre son fils

La plainte de la procureure principale du procès pénal de Netanyahu intervient 2 jours après que le tribunal a prononcé une ordonnance restrictive à l'encontre d'Orly Levy

Une audience au tribunal de première instance de Tel Aviv concernant la demande de la procureur d'émettre une ordonnance restrictive contre l'activiste du Likud Orly Lev, qui a harcelé la procureure principale du procès de Benjamin Netanyahu, Liat Ben-Ari, le 1er décembre 2022, à Tel Aviv. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)
Une audience au tribunal de première instance de Tel Aviv concernant la demande de la procureur d'émettre une ordonnance restrictive contre l'activiste du Likud Orly Lev, qui a harcelé la procureure principale du procès de Benjamin Netanyahu, Liat Ben-Ari, le 1er décembre 2022, à Tel Aviv. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)

La procureure principale du procès au pénal de Benjamin Netanyahu a déposé dimanche une nouvelle plainte pour incitation à la violence auprès de la police suite aux menaces proférées par un membre du Likud à l’encontre de son fils.

Dans sa plainte, Liat Ben-Ari a déclaré à l’unité d’enquête Lahav 433 que le militant du Likud, Rami Ben-Yehuda les a menacés, elle et son fils, dans une vidéo qu’il a publiée en ligne, disant qu’il le cherchait et demandant où il était.

« Où est votre fils ? Dites-nous où votre fils a disparu. Shwekey, où es-tu parti ? » a dit Ben-Yehuda dans la vidéo, faisant référence au fils de Ben-Ari, Tomer Shwekey.

Ben-Ari aurait envisagé de quitter son poste en raison de la vague de menaces dirigée contre elle par les partisans de l’ancien Premier ministre depuis le début du procès en 2020. Sa sécurité a été renforcée cet été après que la police a reçu des renseignements indiquant vraisemblablement que la menace était devenue plus sérieuse.

Les défenseurs de l’ancien Premier ministre ont sévèrement critiqué Ben-Ari et d’autres membres du système judiciaire et des forces de l’ordre qu’ils accusent, sans preuve, de tenter de déloger Netanyahu pour des motifs politiques.

Ben-Yehuda est connu pour son agressivité envers ses rivaux politiques et les opposants au parti. Il a été suspendu du Likud en septembre après avoir agressé physiquement des manifestants anti-Netanyahu, et fait l’objet d’une ordonnance restrictive l’année dernière pour avoir agressé verbalement l’épouse du député Tikva Hadasha, Zeev Elkin.

Il y a deux jours, le tribunal de première instance de Tel-Aviv a prononcé une ordonnance restrictive à l’encontre de la militante du Likud, Orly Levy, lui interdisant de publier des messages et l’obligeant à supprimer des remarques en ligne existantes harcelant la procureure et son fils.

Netanyahu est jugé dans trois affaires de corruption. Il est accusé de fraude et d’abus de confiance dans les affaires 1000 et 2000, et de corruption, fraude et abus de confiance dans l’affaire 4000. Il nie tout acte répréhensible et affirme que les accusations ont été fabriquées dans le cadre d’un coup politique mené par la police et le ministère public.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.