L’Iran appelle Trump à « respecter les accords » internationaux
Rechercher

L’Iran appelle Trump à « respecter les accords » internationaux

Pendant sa campagne électorale, Donald Trump avait critiqué l'accord nucléaire conclu en juillet 2015 entre l'Iran et les P5+1

Le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif lors d'une conférence de presse à l'issue d'une réunion avec le Premier ministre libanais Tammam Salam le 11 août 2015 au Palais du gouvernement dans la capitale Beyrouth (Crédit : AFP PHOTO / ANWAR AMRO)
Le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif lors d'une conférence de presse à l'issue d'une réunion avec le Premier ministre libanais Tammam Salam le 11 août 2015 au Palais du gouvernement dans la capitale Beyrouth (Crédit : AFP PHOTO / ANWAR AMRO)

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a appelé mercredi le président américain élu à « respecter les accords » internationaux conclus par son pays, l’élection de Donald Trump faisant peser des incertitudes sur l’accord nucléaire iranien de 2015.

« Tout président des Etats-Unis doit comprendre les réalités du monde d’aujourd’hui. Le plus important est que le futur président des Etats-Unis respecte les accords, les engagements pris non pas à un niveau bilatéral mais à un niveau multilatéral », à déclaré M. Zarif lors d’un déplacement dans la capitale roumaine, Bucarest.

A Téhéran, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Bahram Ghassemi, cité par l’agence Isna, a déclaré que « ce qui est important pour l’Iran et le peuple iranien pour porter un jugement, c’est l’action et la politique du prochain gouvernement américain, qui peuvent être plus importantes que les déclarations de campagne ».

« L’instabilité dans la région stratégique du Proche Orient, du Golfe Persique, du Golfe d’Aden, de la mer Rouge et les menaces de l’extrémisme et du terrorisme (…) nécessitent une révision sérieuse de la politique régionale des Etats-Unis », a-t-il ajouté.

Un proche conseiller du président Hassan Rouhani, Hamid Aboutalebi, a estimé dans un tweet que « l’image donnée par Trump en tant que président lors de son discours de victoire est différente de l’image qu’il montrée durant la campagne. C’est un point notable ».

« Le Trump de la campagne sera différent du Trump président », a également affirmé le président de la commission des Affaires étrangères du Parlement iranien, Allaeddine Boroujerdi.

« Naturellement, le président américain est tenu par les règles internationales et doit les appliquer, notamment l’accord nucléaire », a-t-il dit. Mais si ce n’était pas le cas, il y aura « une réaction appropriée à tout pas (…) ou toute action » américaine contre l’Iran, a-t-il ajouté.

Le porte-parole de l’Organisation iranienne de l’énergie atomique (OIEA), en réaction à la victoire de Donald Trump à l’élection présidentielle américaine, a indiqué que l’Iran poursuivra son programme nucléaire.

« Nous avons prévu des scénarios différents pour différentes situations, cela dépendra des décisions des autorités (iraniennes). Le point commun de tous les scénarios est que notre programme nucléaire va aller de l’avant selon l’objectif défini », a-t-il ajouté.

Pendant sa campagne électorale, Donald Trump avait critiqué l’accord nucléaire conclu en juillet 2015 entre l’Iran et six grandes puissances, dont les Etats-Unis, en affirmant qu’il le « déchirerait ».

Le guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, avait rétorqué à l’époque que dans ce cas, l’Iran « brûlerait » l’accord.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...