Israël en guerre - Jour 259

Rechercher

La Haute cour se penche sur les requêtes portant sur l’enrôlement militaire immédiat des ultra-orthodoxes

Des Juifs ultra-orthodoxes près d'un panneau indiquant "bureau de recrutement de l'armée" lors d'une manifestation contre l'enrôlement des haredim dans l'armée, à Jérusalem, le 1er mai 2024. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Des Juifs ultra-orthodoxes près d'un panneau indiquant "bureau de recrutement de l'armée" lors d'une manifestation contre l'enrôlement des haredim dans l'armée, à Jérusalem, le 1er mai 2024. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Un panel de neuf juges va présider une audience consacrée aux requêtes portant sur le recrutement immédiat, par l’armée, des jeunes hommes ultra-orthodoxes.

L’audience commencera à 9 heures 30 dans la matinée de dimanche et elle devrait durer plusieurs heures. Elle sera diffusée en direct.

La procureure-générale Gali Baharav-Miara a apporté son soutien aux requêtes, écrivant dans la réponse de l’État, jeudi, que le gouvernement agissait « sans l’autorité nécessaire », qu’il « viole les jugements expresses de la Cour » qu’il « sape l’État de droit » dans la manière dont il s’attaque à la situation actuelle des Juifs haredim qui sont éligibles au service militaire.

Le gouvernement sera représenté à la Haute Cour à titre privé et non par la procureure-générale dans la mesure où cette dernière s’oppose à son positionnement – la coalition cherche à pouvoir continuer à financer les yeshivot ultra-orthodoxes et à ne pas obliger les jeunes Haredim à intégrer Tsahal jusqu’à l’adoption d’une nouvelle loi qui ouvrira la porte à de nouvelles exemptions de service militaire au profit exclusif des jeunes membres de la communauté.

La frustration entraînée par ces exemptions a atteint son paroxysme dans le sillage de l’attaque terroriste sanglante qui avait été commise par le Hamas dans le sud d’Israël, le 7 octobre – presque 1 200 personnes avaient été tuées et 252 personnes avaient été kidnappées, prises en otage à Gaza – et de la guerre qui a suivi avec un nombre de soldats tombés au combat qui a grimpé, des troupes sollicitées plus longtemps en raison d’un manque de main-d’œuvre et dans un contexte de menaces croissantes planant sur Israël.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.