Israël en guerre - Jour 232

Rechercher

L’Iran affirme que les bases militaires de Nevatim et du mont Hermon étaient visées – médias

Une capture d'écran du site Internet de l'agence de presse iranienne ISNA. (Crédit : Capture d'écran ISNA.ir)
Une capture d'écran du site Internet de l'agence de presse iranienne ISNA. (Crédit : Capture d'écran ISNA.ir)

Un article publié par l’agence de presse gouvernementale iranienne Students News Agency (ISNA) affirme que l’attaque menée par Téhéran la nuit dernière visait la base aérienne de Nevatim et une installation militaire sur le mont Hermon.

Selon l’article non signé, qui semble refléter la ligne du parti du régime sur l’attaque, Nevatim a été visé parce que, selon Téhéran, un assaut meurtrier contre le consulat du pays à Damas au début du mois a été lancé à partir de cette base.

Téhéran affirme qu’un site de renseignement militaire situé sur le mont Hermon était également visé et que l’attaque se voulait également une réponse aux attaques israéliennes menées depuis des années contre les positions iraniennes en Syrie.

« Les villes israéliennes n’étaient pas censées être visées par cette opération, bien que des citoyens israéliens aient vécu la pire nuit de leur vie », affirme l’auteur, qui ne mentionne pas la fillette de 7 ans, originaire d’une communauté bédouine, la seule Israélienne blessée physiquement, selon Israël.

Au lieu de cela, l’ISNA affirme que « les missiles iraniens ont atteint les cibles prédéterminées. Cependant, Israël tente de minimiser les dégâts de cette attaque ».

L’article décrit l’attaque contre Israël, au cours de laquelle quelque 99 % des plus de 300 projectiles ont été abattus, comme une victoire majeure pour Téhéran, et l’affiche à côté d’une photo retouchée de l’activité de la défense aérienne au-dessus du Dôme du Rocher.

Les informations selon lesquelles les États-Unis ne se joindraient pas à une contre-attaque israélienne sont considérées comme un signe que l’Iran a fait ses preuves et que, désormais, même Washington ne veut plus s’en mêler.

« Cette opération a élevé le niveau de dissuasion de la République islamique d’Iran et même les appels répétés des responsables occidentaux pour dissuader l’Iran de répondre à Israël n’ont servi à rien », peut-on lire.

L’article insiste également sur les menaces, citant notamment le chef de l’armée de l’air iranienne, le général de division Ali Bagheri, qui affirme que l’Iran aurait pu monter une attaque dix fois plus importante, mais qu’il n’avait pas encore l’intention de foncer tête baissée.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.