Liverpool : mort du traiteur casher qui vendait de la viande non-casher
Rechercher

Liverpool : mort du traiteur casher qui vendait de la viande non-casher

Des responsables juifs pleurent la "mort tragique" de Robert Kaye, père de deux enfants ; ce propriétaire du principal commerce casher de la ville vendait de la viande non-casher

Robert Kaye (Crédit : Facebook)
Robert Kaye (Crédit : Facebook)

Le propriétaire du principal commerce casher de Liverpool, en Angleterre, a été retrouvé mort, quelques jours à peine après que de la volaille et de la viande non-casher ont été retrouvées dans son commerce, a rapporté mercredi le Liverpool Echo.

Le corps sans vie de Robert Kaye, mari et père de deux enfants, a été découvert dans la ville voisine de Manchester, a fait savoir le quotidien.

Deux jours auparavant, le rabbin Natan Fagleman de l’Office de la casheroute de Liverpool avait informé les résidents dans un courrier que « de graves infractions à la casheroute avaient été constatées chez Roseman’s Delicatessen ».

Les responsables de la communauté juive de Liverpool ont qualifié sa mort de tragique.

« C’est avec une immense tristesse que nous avons appris aujourd’hui la mort, dans des circonstances tragiques, de M. Kaye », a déclaré Howard Winik, président du Conseil représentatif des Juifs du Merseyside, à l’Echo. « Les circonstances de son décès sont très tragiques, nous adressons nos condoléances et nos meilleurs vœux à sa femme et ses deux enfants. »

L’Office de la casheroute de Liverpool (LKC) a également fait part de sa tristesse. « La LKC voudrait exprimer ses condoléances à la famille de M. Robert Kaye. »

Le traiteur Roseman’s Delicatessen à Liverpool, au Royaume-Uni. (Google Street View)

Après avoir appris la vente de viande impure, la LKC a appelé tous les clients du traiteur à ne pas utiliser « les ustensiles utilisés pour cuire la viande et volaille achetés chez Roseman’s » et à jeter toute la nourriture achetée portant le symbole de l’Office de la casheroute de Liverpool. Le commerce vendait également de la viande sous vide provenant d’autres fournisseurs.

Elle a indiqué que la synagogue et les cuisines communautaires retrouveraient leur statut casher, et qu’il donnera prochainement des directives pour cashériser les maisons, y compris les fours.

Roseman’s Delicatessen avait démenti des rumeurs de fermeture plus tôt cette année.

Dans un éditorial en réaction au scandale, le Jewish News a écrit que « Liverpool avait été très affecté par la crise économique et les conséquences de l’austérité. Les familles juives, qui ne peuvent pas systématiquement se permettre d’acheter de la nourriture casher, laquelle coûte plus chère, n’ont pas été épargnées. Au-delà des effets et désagréments immédiats causés aux familles, une enquête approfondie doit être menée afin de déterminer comment de la nourriture non-casher a été vendue et présentée de bonne foi comme casher. C’est un véritable scandale ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...