Meni Naftali gagne un procès en diffamation contre les associés de Netanyahu
Rechercher

Meni Naftali gagne un procès en diffamation contre les associés de Netanyahu

Cette décision intervient plus de 6 ans après que Naftali a déposé sa plainte initiale, dans une affaire qui a traîné en longueur et qui comprenait le témoignage de Sara Netanyahu

Meni Naftali, l'ancien gestionnaire de la résidence officielle du Premier ministre Benjamin Netanyahu, arrive à son procès pour diffamation contre la famille Netanyahu, au tribunal d'Herzliya, le 2 décembre 2019. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)
Meni Naftali, l'ancien gestionnaire de la résidence officielle du Premier ministre Benjamin Netanyahu, arrive à son procès pour diffamation contre la famille Netanyahu, au tribunal d'Herzliya, le 2 décembre 2019. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)

Meni Naftali, l’ancien concierge de la résidence du Premier ministre, remporte un procès en diffamation contre une série de proches de l’ex-Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Naftali, qui est passé du statut d’employé de Netanyahu à celui de l’un de ses détracteurs les plus acharnés, va recevoir environ 170 000 shekels de la part de proches de l’ancien Premier ministre pour leurs déclarations publiques à son encontre, selon le tribunal de première instance d’Herzliya.

Cette décision intervient plus de six ans après que Naftali a déposé sa plainte initiale, dans une affaire qui a traîné en longueur et qui comprenait le témoignage de Sara Netanyahu.

La plainte pour diffamation était fondée sur des déclarations accusant Naftali d’être responsable des dépenses excessives des Netanyahu à la résidence du Premier ministre, qui ont été révélées dans un rapport du contrôleur d’État de 2015 critiquant le couple pour ces dépenses faramineuses.

Le juge Gilad Hess estime que Naftali, Sara Netanyahu et l’ancien assistant Ezra Saidoff ont tous partagé la responsabilité des dépenses excessives, et que les tentatives de blâmer Naftali seul sont diffamatoires.

« J’ai constaté que non seulement les personnes poursuivies ne prouvaient pas que [Naftali] était une personne peu fiable et un menteur », a écrit Hess dans sa décision. « Les preuves montrent que Naftali est une personne fiable… Ses actions en commandant de la nourriture n’ont pas été faites avec l’intention de tromper ou de mentir, mais avec l’intention de plaire à ses supérieurs, en particulier Saidoff et Mme Netanyahu. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...