Meretz retire une campagne comparant « l’occupation » à Auschwitz
Rechercher

Meretz retire une campagne comparant « l’occupation » à Auschwitz

Le parti a ouvert une enquête pour savoir si la vidéo avait été publiée par hasard ou s'il s'agit d'un "sabotage"

Une capture d'image d'une vidéo en arabe appelant à la fin de l'occupation israélienne de la Cisjordanie et à la création d'un état palestinien aux côtés d'Israël au dessus d'un dessin qui représente la barrière d'entrée du camp de la mort d'Auschwitz.
Une capture d'image d'une vidéo en arabe appelant à la fin de l'occupation israélienne de la Cisjordanie et à la création d'un état palestinien aux côtés d'Israël au dessus d'un dessin qui représente la barrière d'entrée du camp de la mort d'Auschwitz.

Jeudi, le parti de gauche du Meretz a retiré à la hâte une vidéo de la campagne électorale en arabe qui présentait un dessin de la porte d’entrée d’Auschwitz, affirmant que la vidéo avait été publiée sans son autorisation ni son consentement.

Le dessin représentait l’entrée du camp de la mort nazi et sa barrière avec un texte en arabe dans lequel Meretz appelle à la fin de « l’occupation » israélienne de la Cisjordanie et à la création d’un État palestinien.

« Cela a été réalisé sans notre accord, nous procédons à une vérification pour voir s’il s’agit d’une erreur innocente ou d’un sabotage », a déclaré un officiel du parti.

La vidéo, qui a été produite par une agence de pub arabe qui a été choisie par Meretz pour la campagne électorale, a été brièvement diffusée sur les réseaux sociaux avant d’être retirée dès que le contenu blessant a été découvert, a affirmé un officiel du parti.

« Dès que nous avons vu le clip, nous l’avons retiré des réseaux sociaux et du site internet de Meretz et nous avons suspendu notre partenariat avec l’agence », a déclaré l’officiel.

L’agence a déclaré qu’elle avait l’intention de montrer une image de « l’occupation » et voulait la représenter avec une barrière, mais elle n’a pas perçu la connotation négative d’utiliser une image d’Auschwitz et de la Shoah, a ajouté un officiel.

« Il est possible que l’image ait été utilisée avec malveillance par un employé de l’agence », a déclaré un officiel à la Douzième chaîne.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...