Microsoft va ouvrir le premier centre de données en cloud en Israël
Rechercher

Microsoft va ouvrir le premier centre de données en cloud en Israël

Le géant de la technologie offrira les services cloud Azure et Office 365 aux clients israéliens à partir de 2021

Luke Tress est le vidéojournaliste et spécialiste des technologies du Times of Israël

Cette photo du 3 juillet 2014 montre le logo de Microsoft devant le centre de visiteur de Microsoft à Redmond, Washington. (AP Photo Ted S. Warren, File)
Cette photo du 3 juillet 2014 montre le logo de Microsoft devant le centre de visiteur de Microsoft à Redmond, Washington. (AP Photo Ted S. Warren, File)

Microsoft a déclaré mercredi qu’il mettrait en place son premier centre de données en cloud en Israël.

Le centre israélien offrira des services en nuage à ses clients israéliens, en commençant par Azure et en poursuivant avec Office 365. Il devrait être opérationnel en 2021.

« Cela marque un investissement important de Microsoft sur le marché israélien », a déclaré la société.

L’infrastructure mondiale en cloud de Microsoft dessert actuellement 56 régions dans 21 pays, soit plus d’un milliard de clients et 20 millions d’entreprises.

Le centre de données de la société en Israël se conformerait aux exigences de sécurité et de confidentialité pour le stockage des données en Israël et en Europe.

« Lorsque je parle à des clients de toute la région EMEA, il est clair que la puissance du cloud est essentielle pour leur compétitivité », a déclaré Michel van der Bel, président de Microsoft Europe, Moyen Orient et Afrique, dans un communiqué. « Nous avons réalisé d’importants investissements dans les infrastructures de la région et avec cette annonce, notre projet régional en Israël rejoindra un nombre croissant de marchés EMEA récemment mis à disposition, notamment l’Allemagne, la Norvège, l’Afrique du Sud et la Suisse ».

« Offrir Microsoft Azure et Office 365 à partir d’un centre de données en Israël constitue une partie essentielle de notre investissement et de notre implication dans la Start-up nation, car l’infrastructure est un élément essentiel pour l’intensité technologique que les entités du secteur public et les entreprises doivent adopter », a-t-il déclaré.

Ronit Atad, PDG de Microsoft Israël, a déclaré : « Cet investissement significatif marque une étape importante dans la relation entre Microsoft et Israël et intervient également alors que nous célébrons les 30 ans d’activité de la société en Israël ».

« C’est une preuve supplémentaire que Microsoft voit un marché stratégique en Israël. Les organismes publics, les entreprises, les start-up et les développeurs bénéficieront d’un accès à des services en cloud évolutifs », a déclaré Atad.

La société a d’abord ouvert une succursale locale en Israël en 1989, et a établi son premier centre de R&D en Israël, son premier en dehors des États-Unis, en 1991. Actuellement, elle gère également une succursale commerciale israélienne, un centre de R&D, un fonds de capital-risque et un programme de start-ups.

En 2020, la société lancera un nouveau campus Microsoft Israël, a-t-elle déclaré.

En juin 2019, Microsoft a déclaré que ses premiers centres de données au Moyen-Orient – à Abu Dhabi et Dubaï – sont maintenant en ligne.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...