Modi se rendra à Ramallah le mois prochain
Rechercher

Modi se rendra à Ramallah le mois prochain

Le déplacement du 10 février fait partie des efforts déployés pour « retirer le trait d’union » dans les relations de New Delhi avec les Israéliens et les Palestiniens

Le Premier ministre indien Narendra Modi pendant un évènement marquant les 25 ans de relations entre Israël et l'Inde au Centre des conventions de Tel Aviv, le 5 juillet 2017. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)
Le Premier ministre indien Narendra Modi pendant un évènement marquant les 25 ans de relations entre Israël et l'Inde au Centre des conventions de Tel Aviv, le 5 juillet 2017. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)

Le Premier ministre indien Narendra Modi se rendra à Ramallah le mois prochain pour rencontrer des responsables de l’Autorité palestinienne, ont annoncé jeudi les médias indiens.

« La visite est confirmée même si les détails logistiques de dernière minute doivent encore être mis en place. Le Premier ministre Modi sera à Ramallah pour une journée lors de sa visite dans le monde arabe », a déclaré une source diplomatique indienne au quotidien The Hindu.

Modi rencontrera le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas et d’autres hauts responsables palestiniens.

Il s’agira de la première visite d’un Premier ministre indien à Ramallah.

Ces informations ont été publiées au cours du cinquième jour du séjour d’une semaine du Premier ministre Benjamin Netanyahu en était à son  de sa visite  en Inde pour promouvoir les liens entre Jérusalem et New Delhi.

Au cours de son voyage en Israël au mois de juillet, également une première pour un Premier ministre indien, Modi ne s’est pas rendu en Cisjordanie pour rencontrer des représentants de l’AP, qui auraient été vexés de cette décision.

La visite de février fait partie d’un effort visant à « retirer le trait d’union » dans les relations de New Delhi avec les Israéliens et les Palestiniens, a expliqué le Times of India, expliquant que par le passé, le gouvernement avait tenté de gérer ses relations avec les deux parties en même temps.

« Nous sommes fiers de l’Inde et de l’amitié de l’Inde », a déclaré Adnan Abu Alhaija, ambassadeur de l’Autorité Palestinienne en Inde, en félicitant New Delhi pour sa condamnation de la décision du président Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël le mois dernier.

Ce vote aurait pu gâcher la visite de Netanyahu en Inde cette semaine et compromettre la relation étroite, largement exposée, entre Modi et Netanyahu et la signature d’une série d’accords économiques lundi.

Cependant, le secrétaire aux relations économiques du ministère indien des Affaires étrangères, Vijay Gokhale, a minimisé les enjeux, affirmant que les liens entre New Delhi et Jérusalem « ne sont pas déterminés par une unique question ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...