Montant record de crédits immobiliers en 2020, malgré la pandémie
Rechercher

Montant record de crédits immobiliers en 2020, malgré la pandémie

La Banque d'Israël a déclaré que les Israéliens ont emprunté 78,1 milliards de shekels l'an dernier, ce qui correspond à une augmentation de 15 % par rapport à 2019

Luke Tress est le vidéojournaliste et spécialiste des technologies du Times of Israël

Photo d'illustration : Un site de construction de nouveaux bâtiments résidentiels dans un quartier récent de Beer Yaakov, dans le centre d'Israël, le 26 mars 2020. (Crédit : Flash90)
Photo d'illustration : Un site de construction de nouveaux bâtiments résidentiels dans un quartier récent de Beer Yaakov, dans le centre d'Israël, le 26 mars 2020. (Crédit : Flash90)

Les Israéliens ont contracté un montant record de crédits immobiliers en 2020, malgré le chaos économique causé par la pandémie.

La Banque d’Israël a publié la semaine dernière des chiffres révélant que les Israéliens avaient contracté des prêts hypothécaires d’une valeur de 78,1 milliards de shekels l’année dernière, soit le montant le plus élevé jamais atteint pour une seule année.

Ce chiffre représente une augmentation de 15 % par rapport à 2019.

En décembre, les accédants à la propriété ont contracté un peu plus de 8 milliards de shekels, le chiffre le plus élevé pour un seul mois après le mois de mars.

Ces chiffres records sont en partie imputables aux politiques fiscales favorables que le gouvernement a mises en place vers la fin de l’année, qui ont incité les investisseurs immobiliers à se lancer dans des démarches d’achat, selon le quotidien économique Globes.

Le chiffre de décembre était plus élevé de 29 % que le taux hypothécaire mensuel moyen des 12 derniers mois, et de 15 % par rapport à décembre 2019.

L’encours total de la dette hypothécaire d’Israël s’élève à 401,5 milliards de shekels.

Cette année record survient malgré la pandémie, qui a fait grimper le chômage à des sommets historiques, a ébranlé le marché boursier et a fait fermer des milliers d’entreprises.

Israël est actuellement dans sa troisième phase de confinement national, qui a entraîné la fermeture de la plupart des entreprises et des écoles, la restriction des déplacements et des rassemblements, et l’arrêt des voyages internationaux.

Fin décembre, alors que le nouveau confinement venait d’entrer en vigueur, 13,2 % des Israéliens étaient au chômage ou en congé sans solde. Le nouveau confinement a mis 163 104 personnes supplémentaires au chômage, a déclaré dimanche le service de l’emploi.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...