Moscou devrait libérer une Israélienne de 4 ans arrêtée pour un problème de visa
Rechercher

Moscou devrait libérer une Israélienne de 4 ans arrêtée pour un problème de visa

Emily Mulner s'était rendue à Saint-Pétersbourg pour participer à un programme spécial d'éducation, mais elle a été arrêtée il y a deux semaines

Emily Mulner (Facebook photo)
Emily Mulner (Facebook photo)

La Russie devrait libérer une enfant israélienne de quatre ans qui avait été arrêtée il y a environ deux semaines par les autorités. Elle serait restée en Russie plus longtemps que son visa ne l’autorisait, ont fait savoir vendredi des médias israéliens.

Emily Mulner, qui souffre d’autisme, s’est rendue avec sa grand-mère à Saint-Pétersbourg il y a six mois pour participer à un programme spécial pour mieux la préparer à aller à l’école, ont déclaré ses parents.

Pourtant, un jour avant son retour prévu, on a annoncé aux parents de Mulner qu’elle avait été arrêtée pour avoir dépassé la date d’expiration de son visa.

Yigal, le père d’Emily, a déclaré après son arrestation : « Ils ont transformé une petite fille de quatre ans en criminelle, en dangereuse terroriste ». Yigal s’est également plaint de l’absence d’aide du ministère des Affaires étrangères.

« L’ambassade israélienne en Russie nous a dit que nous avions enfreint les lois fédérales du pays, que c’était notre problème et que nous ferions mieux de prendre un avocat ».

Vendredi, Yigal a confirmé qu’Emily serait autorisée à rentrer en Israël.

La Russie détient encore une touriste israélo-américaine condamnée à sept ans de prison après la découverte de cannabis dans son bagage lors d’une escale à Moscou.

Naama Issachar a été condamnée en Russie à sept ans et demi de prison pour trafic de drogue après que les autorités ont découvert 9 grammes de cannabis dans son bagage lors d’une escale de voyage entre l’Inde et Israël, en avril. Elle n’avait pas prévu d’entrer en Russie lors de l’escale.

La famille d’Issachar et certains officiels israéliens ont affirmé que l’arrestation et la condamnation très lourde avaient des raisons politiques. La Russie cherchait à échanger Issachar pour le hacker russe Aleksey Burkov, mais ses demandes ont été refusées par des officiels israéliens.

Plus tôt ce mois, Israël a extradé Burkov vers les Etats-Unis, où il est recherché pour des accusations de fraude aux cartes de crédit. Il aurait volé des millions de dollars à des clients américains.

Issachar a fait appel à sa condamnation. Un tribunal doit statuer le 12 décembre, selon des médias russes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...