Négationnisme : La police allemande enquête sur une Britannique
Rechercher

Négationnisme : La police allemande enquête sur une Britannique

"Le seul Holocauste perpétré en Europe avait désigné les civils allemands", avait affirmé la jeune femme lors d'un rassemblement

Des policiers font face à des contre-manifestants de gauche qui protestent contre une manifestation d'extrême droite de l'AfD sur l'ancienne place du marché de Dresde, le 13 février 2018. (Crédit : Sebastian Kahnert / dpa / AFP)
Des policiers font face à des contre-manifestants de gauche qui protestent contre une manifestation d'extrême droite de l'AfD sur l'ancienne place du marché de Dresde, le 13 février 2018. (Crédit : Sebastian Kahnert / dpa / AFP)

La police allemande a ouvert une enquête contre une ressortissante britannique soupçonnée d’incitations après que cette dernière a mis en doute la Shoah durant une manifestation du parti de l’extrême-droite Alternative pour l’Allemagne (AfD) dans la ville de Dresde (ex-RDA).

Une porte-parole de la police de Dresde a déclaré dimanche que Michele Renouf, née en Australie, était l’une des deux personnes faisant l’objet d’une enquête pour des propos tenus lors d’un rassemblement néo-nazi le 13 février commémorant les personnes mortes lors des bombardements alliés de la ville en 1945.

Des vidéos du rassemblement postées en ligne montrent Renouf en train de dire que le seul Holocauste perpétré en Europe avait désigné les civils allemands.

Nier publiquement le meurtre bien documenté de six millions de Juifs est un crime en Allemagne.

Renouf avait déjà dans le passé soutenu des négationnistes comme le Britannique David Irving.

La porte-parole de la police de Dresde, Jana Ulbricht, a déclaré dimanche que les agents avaient ordonné la dissolution du rassemblement après avoir déterminé que les deux intervenants avaient contrevenu à la loi.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...