Netanyahu à Kerry : soutenez Israël contre les accusations d’ « exécutions extrajudiciaires »
Rechercher

Netanyahu à Kerry : soutenez Israël contre les accusations d’ « exécutions extrajudiciaires »

Le Premier ministre n'a pas apprécié la suggestion des législateurs américains de l’ouverture d’une enquête sur Jérusalem pour de possibles violations des droits de l’Homme

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à droite) avec le secrétaire d'Etat américain John Kerry, à Berlin, le 22 octobre 2015. (Crédit : Amos Ben Gershom/GPO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à droite) avec le secrétaire d'Etat américain John Kerry, à Berlin, le 22 octobre 2015. (Crédit : Amos Ben Gershom/GPO)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a parlé vendredi au téléphone avec le secrétaire d’Etat américain John Kerry, et lui a demandé d’affirmer publiquement que les Etats-Unis savent qu’Israël ne mène pas d’assassinats extrajudiciaires.

Netanyahu avait déjà répondu sévèrement à une lettre adressée à Kerry par un sénateur américain demandant au président Barack Obama d’enquêter sur les affirmations de tels assassinats menés par l’Etat juif.

Dans la lettre du mois de février du sénateur du Vermont Patrick Leahy, co-signée par 10 membres de la Chambre, Leahy a demandé au président d’étudier les affirmations de « violations grossières des droits de l’Homme » par Israël et l’Egypte.

Mercredi, le Premier ministre a répondu à la lettre, déclarant que « l’armée israélienne et les forces de sécurité ne sont pas des meurtriers. Les soldats et les policiers israéliens protègent avec leurs corps, moralement, eux-mêmes et les civils innocents des terroristes assoiffés de sang et résolus à les tuer. »

Netanyahu a fustigé la critique, suggérant un double standard qui ignorerait les attaques terroristes contre les Israéliens.

« Où est la préoccupation pour atteinte aux droits de l’Homme pour tant d’Israéliens qui ont été assassinés et blessés par des meurtriers criminels ? », a-t-il demandé.

Netanyahu a conclu que la lettre « aurait dû être adressée à ceux qui incitent des enfants à des actes cruels de terrorisme. »

Leahy, démocrate présent depuis longtemps au Sénat, est l’architecte de la législation de 1997 qui empêche les départements d’Etat et de la Défense de fournir une aide militaire à des unités militaires étrangères qui violent impunément les droits de l’Homme.

La lettre demande à Kerry d’enquêter sur « ce qui pourrait être des assassinats extrajudiciaires », citant des affirmations d’Amnesty International et d’autre organisations de défense des droits de l’Homme sur les morts de Fadi Aloun, Sa’ad al-Atrash, Hadeel Hashlamoun et Mutaw Awisat.

Selon Israël, les quatre Palestiniens ont été tués pendant qu’ils tentaient d’attaquer des Israéliens à Jérusalem ou à Hébron, bien que ces affirmations soient contestées par les Palestiniens.

Jérusalem a affronté des accusations selon lesquelles ses forces de sécurité mènent des assassinats extrajudiciaires pendant une vague de violence et de terrorisme palestiniens qui dure depuis six mois, pendant laquelle 29 Israéliens et quatre ressortissants étrangers ont été assassinés, et environ 200 Palestiniens ont été tués.

Israël affirme que les deux tiers des Palestiniens tués l’ont été pendant qu’ils attaquaient des Israéliens, et les autres pendant des affrontements avec les troupes.

Cependant, des vidéos et des témoignages affirmant un usage excessif de la force ont soulevé des questions troublantes, dont une vidéo qui a été diffusée la semaine dernière d’un soldat tuant un assaillant palestinien désarmé à Hébron.

Le soldat fait l’objet d’une enquête et devrait être accusé d’homicide involontaire, mais a été défendu à grands cris par certains secteurs de la société israélienne.

Stuart Winer a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...