Netanyahu à Pence : « impatient de découvrir votre plan de paix »
Rechercher

Netanyahu à Pence : « impatient de découvrir votre plan de paix »

À Varsovie, Netanyahu et le vice-président américain ont visité le musée juif et déposé des gerbes de fleurs en mémoire des héros du ghetto ; Netanyahu dit faire confiance à Trump

Raphael Ahren est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Le vice-président américain Mike Pence s'adresse aux médias lors d'une rencontre bilatérale avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à Varsovie, Pologne, le 14 février 2019. (Crédit : Michael Sohn/AP)
Le vice-président américain Mike Pence s'adresse aux médias lors d'une rencontre bilatérale avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à Varsovie, Pologne, le 14 février 2019. (Crédit : Michael Sohn/AP)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le vice-président américain Mike Pence se sont rencontrés jeudi, en marge du sommet international à Varsovie. Le dirigeant israélien en a profité pour faire savoir qu’il était impatient de connaître les détails du plan de paix israélo-palestinienne de l’administration Trump.

« J’ai hâte de découvrir le plan, » a confié Netanyahu à Pence avant leur rencontre avec la presse au musée POLIN sur l’histoire des Juifs polonais.

« Je dois dire que je sais que l’administration Trump chercher à garantir la sécurité d’Israël pour des générations, même si j’estime, après ce que nous avons vécu ici [au ghetto de Varsovie], Israël devra toujours avoir le droit de se défendre seule contre tout danger, » a affirmé Netanyahu. « C’est réconfortant de savoir que nous pouvons compter sur un allié puissant comme les États-Unis. »

Le vice-président américain Mike Pence, le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki, son homologue israélien Benjamin Netanyahu et leurs épouses devant le Monument aux héros du Ghetto lors d’une cérémonie hommage à Varsovie, le 14 février 2019. (Crédit : Michael Sohn/AP)

« Le fait que nous nous rencontrions ici sur le site du ghetto de Varsovie est lourd de sens, » a déclaré Pence à Netanyahu, également ministre des Affaires étrangères d’Israël.

« Israël est notre précieux allié, » a ajouté Pence, remerciant Netanyahu de son engagement pour l’amitié bilatérale américano-israélienne.

Lorsque les Juifs du ghetto de Varsovie se sont révoltés en 1943, « personne n’est venu les aider, » a déploré Netanyahu. « Aujourd’hui, nous avons bâti notre capacité à nous défendre seuls. Mais nous avons un grand ami. Et ce grand ami, ce sont les États-Unis d’Amérique. Notre alliance est unique. »

Plus tôt, Netanyahu et Pence avaient déposé des gerbes de fleurs au mémorial du soulèvement du ghetto de Varsovie, lequel est situé sur la même place que le musée au cœur de l’ancien ghetto. Le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki participait également à la cérémonie.

Pendant la Shoah, l’Allemagne nazie occupait la Pologne et avait enfermé quelque 450 000 Juifs dans ce qui devînt le ghetto de Varsovie. Une grande partie des résidents du ghetto succombèrent de la faim, de maladies, ou dans les chambres à gaz du camp d’extermination de Treblinka. Le soulèvement éclata le 19 avril 1943 et vît environ 750 jeunes Juifs armés de simples pistolets ou armes légères s’en prendre aux soldats allemands trois fois supérieurs à eux en nombre. Dans leurs derniers témoignages, ces héros avaient déclaré qu’ils savaient qu’ils étaient condamnés mais qu’ils voulaient mourir au moment et à l’endroit de leur choix.

La révolte du ghetto de Varsovie, le plus grand exemple de résistance juive contre les nazis, est devenu un symbole considérable pour les Juifs et Israël.

Netanyahu et Pence se trouvaient à Varsovie, en compagnie d’autres grands responsables et dirigeants internationaux — y compris des pays arabes — dans le cadre d’une conférence sur le Moyen-Orient.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...