Israël en guerre - Jour 251

Rechercher

Netanyahu commémore les 10 ans de la 2e guerre du Liban

Le Premier ministre a déclaré que les attaquants affronteront une “poigne de fer”

(De gauche à droite) Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, le président Reuven Rivlin, le ministre de la Défense Avigdor Liberman et le chef d'Etat-major Gadi Eizenkot pendant la cérémonie officielle marquant le dixième anniversaire de la deuxième guerre du Liban de 2006, au cimetière militaire du mont Herzl, à Jérusalem, le 19 juillet 2016. (Crédit : AFP/Thomas Coex)
(De gauche à droite) Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, le président Reuven Rivlin, le ministre de la Défense Avigdor Liberman et le chef d'Etat-major Gadi Eizenkot pendant la cérémonie officielle marquant le dixième anniversaire de la deuxième guerre du Liban de 2006, au cimetière militaire du mont Herzl, à Jérusalem, le 19 juillet 2016. (Crédit : AFP/Thomas Coex)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré mardi pendant la cérémonie marquant les dix ans de la deuxième guerre du Liban qu’Israël répondrait avec une « poigne de fer » s’il est attaqué par les groupes terroristes Hamas ou Hezbollah.

Netanyahu a déclaré pendant la cérémonie au cimetière militaire du mont Herzl qu’Israël était prêt à répondre au calme par le calme, mais était préparé à la guerre.

« Si le calme est préservé, ceux qui s’opposent à nous jouiront aussi du calme. Mais si nous devons répondre à une agression, la réponse sera puissante. Quiconque pense qu’il trouvera ici une ‘toile d’araignée’ affrontera un ‘mur de fer’, et sentira une poigne de fer. »

Il faisait ainsi allusion à un discours prononcé par Hassan Nasrallah, pendant lequel le chef du Hezbollah chiite libanais avait affirmé en 2000 que l’Etat juif était aussi « fragile qu’une toile d’araignée ».

Le Hezbollah et le Hamas, a-t-il dit, « ont établi des bases avancées pour l’Iran à notre frontière. Tout ce qui est arrivé au Moyen Orient ces dernières années s’inscrit dans la même tendance : le terrorisme islamique radical qui cherche à briser la liberté et la culture par ses coups d’épée. »

Netanyahu a estimé que la guerre de 2006 était un « affrontement entre une organisation terroriste extrémiste et Israël, une démocratie libre. »

« Ce terrorisme frappe non seulement à Sarona [à Tel Aviv] ou à [l’implantation d’]Otniel ; il frappe à Paris et à Nice, à Bruxelles et à Orlando. Nous sommes dans une campagne mondiale. Tout comme nous sommes conscients du caractère des menaces, nous nous préparons pour chaque éventualité. »

Déclenchée le 12 juillet 2006 après la capture à la frontière par le Hezbollah de deux soldats israéliens et la mort de trois autres, la guerre s’est prolongée pendant 34 jours.

Les affrontements ont fait 1 200 morts, essentiellement des civils du côté libanais et 160 Israéliens, en majorité militaires.

Le Hezbollah a tiré des milliers de roquettes vers le nord d’Israël qui a pour sa part mené des raids destructeurs au Liban.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.