Netanyahu défend le retrait des détecteurs de métaux
Rechercher

Netanyahu défend le retrait des détecteurs de métaux

Le Premier ministre promet un budget de 100 M nis pour instaurer de nouvelles mesures de sécurité pour remplacer les détecteurs de métaux violemment rejetés par les Musulmans

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Benjamin Netanyahu, le 30 juillet 2017 (Crédit : AFP/AMIR COHEN)
Benjamin Netanyahu, le 30 juillet 2017 (Crédit : AFP/AMIR COHEN)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a défendu dimanche sa décision de retirer les mesures controversées de sécurité sur le mont du Temple, affirmant que ce n’était pas un choix facile, et a promis de mettre sur pied un nouveau plan pour renforcer la sécurité sur le site sensible.

Dans les commentaires faits avant la réunion hebdomadaire du cabinet au bureau du Premier ministre à Jérusalem, Netanyahu a rappelé qu’il avait ordonné le retrait du dispositif qu’il jugeait préoccupant pour la sécurité générale d’Israël, après des semaines de violentes manifestations de Palestiniens qui ont boycotté le site.

Les sondages ont montré qu’une grande partie du public ne soutenait pas la décision de supprimer les mesures qui ont été mises en place après une attaque terroriste mortelle menée avec des armes à feu contre le mont du Temple, et beaucoup l’ont considérée comme une « capitulation » face aux autorités musulmanes qui cherchent à exercer un contrôle sur ce périmètre sensible de Jérusalem.

« Je suis attentif au ressenti de la population », a déclaré Netanyahu, se référant à l’indignation israélienne quant au retrait des détecteurs.

« Mais néanmoins, en tant que Premier ministre d’Israël, et en tant que celui qui porte sur ses épaules la responsabilité de la sécurité d’Israël, je dois prendre des décisions calmement et judicieusement. Je le fais avec une vision d’ensemble, une vision large des défis et des menaces auxquels nous sommes confrontés. Certains d’entre eux ne sont pas connus du public et comme c’est ici le cas, je ne peux pas entrer dans les détails. »

Alors que les mesures sur le mont du Temple sont revenues à ce qu’elles étaient avant l’attaque du 14 juillet – comme l’ont demandé les Palestiniens et les responsables de l’organisation islamique Waqf de Jordanie, qui administre le site – Netanyahu a déclaré qu’il avait déjà demandé un renforcement de la sécurité dans la Vieille Ville et que le cabinet avait approuvé un budget de 100 millions de shekels pour financer ces nouvelles mesures, y compris l’achat de nouveaux équipements non spécifiés.

« Ces derniers jours, j’ai ordonné une augmentation des forces de sécurité au mont du Temple et dans la Vieille Ville, afin de prévenir les attaques terroristes et les émeutes, et aussi afin d’agir fermement contre les faiseurs de troubles », a-t-il déclaré.

Le cabinet de sécurité a précisé mardi dernier qu’il remplacerait les détecteurs de métaux par des « technologies de pointe », se référant aux caméras susceptibles de détecter des objets cachés, mais a déclaré que le processus pourrait prendre jusqu’à six mois.

Les responsables du Waqf ont déjà déclaré qu’ils n’accepteraient pas l’installation des nouvelles caméras.

Après avoir remercié les forces de sécurité pour leurs services, Netanyahu a également émis un avertissement à l’encontre « de nos ennemis sur tous les fronts : Tsahal, le Shin Bet et la police israélienne sont prêts à agir avec force contre tous ceux qui tentent de nuire à nos citoyens, nos soldats et notre police. C’est ainsi que nous avons agi dans le passé et c’est ainsi que nous continuerons à agir dans le futur ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...