Israël en guerre - Jour 235

Rechercher

Netanyahu invité à se rendre au Maroc par le roi Mohammed VI

Suite à la reconnaissance de la "marocanité" du Sahara occidental, le roi a remercié et invité le Premier ministre israélien à se rendre à Rabat

Le roi du Maroc Mohammed VI saluant la foule alors qu'il se tient dans une limousine, à l'occasion du 18e anniversaire de l'accession au trône de Mohammed VI, lors d'une cérémonie d'allégeance, au palais du roi, à Tétouan, le 31 juillet 2018. (Crédit : AFP)
Le roi du Maroc Mohammed VI saluant la foule alors qu'il se tient dans une limousine, à l'occasion du 18e anniversaire de l'accession au trône de Mohammed VI, lors d'une cérémonie d'allégeance, au palais du roi, à Tétouan, le 31 juillet 2018. (Crédit : AFP)

Le roi Mohammed VI a invité le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu au Maroc après la reconnaissance par l’Etat hébreu de la souveraineté marocaine sur le territoire disputé du Sahara occidental, une décision « clairvoyante », selon un message de remerciement publié mercredi.

« Vous êtes le bienvenu pour effectuer une visite au Maroc, à des dates à notre meilleure convenance mutuelle, à définir par la voie diplomatique », écrit le souverain chérifien dans son message.

Cette rencontre « permettra d’ouvrir de nouvelles possibilités pour les relations bilatérales entre le Maroc et Israël », souligne-t-il.

Selon un communiqué du bureau de M. Netanyahu publié à Jérusalem, le conseiller israélien à la Sécurité nationale Tzahi Hanegbi et le ministre marocain des Affaires étrangères Nasser Bourita « ont décidé ce soir de fixer ensemble une date dans un proche avenir » pour cette visite.

La question du Sahara occidental est « la cause nationale du royaume et la priorité de sa politique étrangère », souligne Mohammed VI dans son message, en saluant une « décision importante (qui est) à la fois, juste et clairvoyante ».

« Elle s’inscrit dans la dynamique internationale irréversible qui voit de nombreux pays (…) favoriser une solution politique définitive à ce différend régional anachronique, sur la base de l’initiative marocaine d’autonomie pour la région du Sahara et dans le cadre de la souveraineté et de l’intégrité territoriale du Royaume », poursuit-il.

Après Washington, Israël a décidé de « reconnaître la souveraineté du Maroc » sur le territoire disputé du Sahara occidental.

« Par cette lettre, le Premier ministre israélien a porté à la Très Haute Attention de Sa Majesté le Roi (Mohammed VI) la décision de l’État d’Israël de reconnaître la souveraineté du Maroc sur le territoire du Sahara occidental », a indiqué le Palais lundi dans un communiqué.

Deux soldats rebelles du Front Polisario désignant les positions de l’armée marocaine, tout en patrouillant une ligne de cessez-le-feu dans le nord du Sahara occidental, à 65 km au nord de la ville de Tifariti, le 26 septembre 1997. (Crédit : Armando Franca/AP Photo)

Dans sa missive, Netanyahu a précisé que la position de son pays sera « reflétée dans tous les actes et les documents pertinents du gouvernement israélien ».

Enfin, Netanyahu a informé le souverain marocain qu’Israël examinait positivement « l’ouverture d’un consulat dans la ville de Dakhla », située dans la partie du Sahara occidental contrôlée par le royaume.

Rabat souhaite que ses alliés ouvrent des représentations diplomatiques au Sahara occidental en reconnaissance de la « marocanité » du vaste territoire et en gage de leur soutien au royaume.

De fait, pour le roi Mohammed VI, « le dossier du Sahara est le prisme à travers lequel le Maroc considère son environnement international », avait-il souligné lors d’un discours télévisé.

« Cette reconnaissance renforce cette dynamique », avait-il affirmé.

La décision israélienne, qui était attendue, survient dans un climat de rivalité exacerbée entre le Maroc et l’Algérie, les deux voisins ayant rompu leurs relations diplomatiques en 2021 à l’initiative d’Alger.

Le Maroc et Israël ont normalisé leurs relations diplomatiques en décembre 2020 dans le cadre des Accords d’Abraham, un processus entre Israël et plusieurs pays arabes, soutenu par Washington.

Cette alliance entre le Maroc et Israël – en contrepartie d’une reconnaissance américaine de la « souveraineté marocaine » sur le Sahara occidental – a encore avivé les tensions avec Alger qui a dénoncé des « manœuvres étrangères ».

Coopération accélérée 

Depuis leur normalisation diplomatique, le Maroc et Israël s’activent à accélérer leur coopération, essentiellement militaire, sécuritaire, commerciale et touristique.

Le colonel Sharon Itah. (Crédit : Armée israélienne)

Ainsi, lundi, le chef d’état-major israélien a fait part de la nomination d’un attaché militaire pour la première fois au Maroc, le colonel Sharon Itah.

Il prendra ses fonctions dans les prochains mois, a précisé un porte-parole militaire à l’AFP, alors que le bureau de liaison israélien à Rabat doit être élevé au rang d’ambassade et que le Maroc s’apprête à faire de même à Tel Aviv.

Depuis la fin mai, trois ministres israéliens ainsi que le président du Parlement, le conseiller à la Sécurité nationale et des soldats d’une unité d’infanterie d’élite – une première – se sont rendus au Maroc.

Mais ce rapprochement tous azimuts ne fait pas l’unanimité au Maroc, surtout depuis l’accession au pouvoir en Israël de courants ultra-nationalistes.

Si la mobilisation militante a faibli, la cause palestinienne continue de susciter une immense sympathie au sein de la population marocaine.

« Le renforcement de nos relations avec Israël ne se fera pas au détriment de notre position de principe en soutien au peuple palestinien et à ses droits légitimes », a assuré lundi le haut responsable marocain.

L’AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.