Israël en guerre - Jour 139

Rechercher

Netanyahu : « Les perspectives de paix avec Ryad ne sont pas compromises par l’Iran »

Selon le Premier ministre, l'Arabie saoudite "ne se fait pas d'illusions sur ses adversaires et ses amis au Moyen-Orient" ; Eli Cohen a déclaré qu'une visite est "à l'ordre du jour"

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s'entretenant avec Hadley Gamble du site d’information CNBC, le 19 avril 2023. (Crédit : Capture d’écran CNBC)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s'entretenant avec Hadley Gamble du site d’information CNBC, le 19 avril 2023. (Crédit : Capture d’écran CNBC)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a balayé d’un revers de main les inquiétudes suscitées par le récent dégel diplomatique entre l’Iran, son ennemi juré, et l’Arabie saoudite, dont on espère qu’elle sera l’alliée, en déclarant mercredi aux médias américains que Ryad ne se fait pas d’illusions sur les personnes à qui il peut faire confiance.

Dans une longue interview accordée au site d’information CNBC, la dernière d’une série d’apparitions du Premier ministre sur des chaînes américaines – en dépit d’un apparent boycott permanent de la presse israélienne traditionnelle – Netanyahu a affirmé que les inquiétudes des Saoudiens concernant le terrorisme l’emporteraient sur leurs doutes quant à la ferme position de son gouvernement à l’égard des Palestiniens.

Netanyahu a déclaré que le rétablissement des liens entre l’Arabie saoudite et l’Iran avait « très peu » à voir avec Israël et visait principalement à désamorcer les tensions dans les régions, en particulier au Yémen.

Toutefois, lorsqu’on lui a demandé pourquoi Ryad rétablissait également ses liens avec la Syrie et accueillait les dirigeants du groupe terroriste palestinien du Hamas et de l’Autorité palestinienne (AP), Netanyahu a émis l’hypothèse que ces mesures étaient destinées à leur envoyer un message en prévision d’un éventuel accord de paix avec Israël.

« Peut-être pour leur dire qu’ils vont devoir se préparer – peut-être pour essayer de leur dire d’arrêter le type de terrorisme qu’ils fomentent », a-t-il déclaré.

« L’Arabie saoudite et ses dirigeants ne se font pas d’illusions sur l’identité de leurs adversaires et de leurs amis au Moyen-Orient. Ils comprennent qu’Israël est un partenaire indispensable pour le monde arabe dans la recherche de la sécurité, de la prospérité et de la paix », a déclaré Netanyahu.

« 95 % des problèmes au Moyen-Orient émanent de l’Iran – terrorisme, agression, nombreuses subversions », a-t-il déclaré, ajoutant que des pays comme le Yémen, la Syrie et le Liban, qui « s’associent à l’Iran, s’associent à la misère ».

Netanyahu a réaffirmé sa conviction que la paix avec l’Arabie saoudite mettrait fin au conflit israélo-arabe, même s’il a admis qu’elle ne résoudrait pas immédiatement le conflit avec les Palestiniens.

Netanyahu a déclaré que Ryad était tout à fait conscient des avantages d’un partenariat avec Israël. « Nous avons fait énormément de choses seuls, mais nous pouvons faire beaucoup mieux ensemble. »

Le ministre des Affaires étrangères, Eli Cohen, qui est actuellement en visite en Azerbaïdjan et au Turkménistan, deux pays voisins de l’Iran, a également indiqué que le rapprochement de l’Arabie saoudite avec Téhéran pourrait être un précurseur des liens avec Israël et a déclaré qu’il espérait se rendre à Ryad.

Le ministre des Affaires étrangères Eli Cohen rencontrant le ministre azerbaïdjanais de l’Économie Mikayil Jabbarov, à Bakou, le 18 avril 2023. (Crédit : Shlomi Amsalem/GPO)

« Ce sont précisément ces éléments qui pourraient conduire à un équilibre entre Ryad et Israël », a-t-il déclaré à la radio de l’armée.

Cohen a indiqué qu’une visite en Arabie saoudite « était envisagée », mais qu’aucune date n’avait encore été fixée.

Il a également prédit qu’au moins un autre État arabe rejoindrait les Accords d’Abraham – les accords de normalisation d’Israël avec les Émirats arabes unis, le Bahreïn et le Maroc – dans le courant de l’année, mais il n’a pas fourni d’autres détails.

L’Arabie saoudite a déclaré à plusieurs reprises qu’elle ne normaliserait pas ses relations avec Israël tant qu’un accord de paix n’aurait pas été conclu avec les Palestiniens.

Lors de son interview sur CNBC, Netanyahu s’est également montré sceptique lorsqu’on l’a interrogé sur l’influence croissante de la Chine au Moyen-Orient, qui a négocié l’accord entre l’Iran et l’Arabie saoudite et qui a également proposé d’aider à la négociation entre Israël et les Palestiniens.

Ali Shamkhani, secrétaire du Conseil suprême de sécurité nationale de l’Iran, à droite, serrant la main du conseiller saoudien à la sécurité nationale Musaad bin Mohammed al-Aiban, à gauche, sous le regard de Wang Yi, le plus haut diplomate chinois, au centre, pour une photo lors d’une réunion à huis clos tenue à Pékin, le 11 mars 2023. (Crédit : Luo Xiaoguang/Xinhua via AP)

Netanyahu a déclaré qu’il n’était « pas au courant » d’une offre concrète de médiation de la part de la Chine et a éludé la question de savoir s’il était favorable à un rôle plus important de la part de Pékin, en appelant les États-Unis à renforcer leur propre présence dans la région.

« Nous respectons la Chine, nous traitons beaucoup avec elle, mais nous savons aussi que nous avons une alliance indispensable avec notre grand ami, les États-Unis », a-t-il déclaré. « Il est très important que les États-Unis soient très clairs quant à leur engagement au Moyen-Orient. »

Au cours de l’interview, Netanyahu a également écarté les inquiétudes croissantes concernant le poids de la réforme du système judiciaire de son gouvernement sur l’économie israélienne, qualifiant de « poussière » des éléments tels que la chute brutale des investissements dans le secteur de la high-tech et la révision à la baisse des perspectives de crédit d’Israël par les agences de notation.

« La poussière momentanée qui est dans l’air n’est que cela, de la poussière », a-t-il déclaré. « Les fondamentaux de l’économie israélienne sont très puissants. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.