Netanyahu veut annuler les primaires générales du Likud
Rechercher

Netanyahu veut annuler les primaires générales du Likud

Le député Gideon Saar, qui défie le Premier ministre dans la course à la direction, a déclaré qu'il n'avait aucun problème avec la décision du tribunal du Likud

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu dirige la réunion hebdomadaire du cabinet, au Bureau du Premier ministre à Jérusalem, le 22 décembre 2019. (Marc Israel Sellem/POOL)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu dirige la réunion hebdomadaire du cabinet, au Bureau du Premier ministre à Jérusalem, le 22 décembre 2019. (Marc Israel Sellem/POOL)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a demandé dimanche au tribunal interne du Likud d’exclure les primaires générales de l’ensemble du parti avant les élections législatives de mars, après que le tribunal a jugé inconstitutionnelle une décision du Comité central du Likud destinée à les annuler.

« Le Premier ministre Netanyahu s’est joint à la pétition pour révoquer les primaires du Likud », a déclaré dimanche le porte-parole de Netanyahu.

Les autres députés du Likud qui se sont joints à la pétition contre les primaires étaient la vice-ministre des Affaires étrangères Tzipi Hotovely, David Bitan, Ofir Katz, Shlomo Karai, Keti Shitrit et Keren Barak.

La décision rendue la semaine dernière par un panel de trois juges, si elle est confirmée, obligerait le parti à tenir des primaires éclair au cours des prochaines semaines, en plus de la bataille à la direction prévue pour ce jeudi.

Le député Gideon Saar, qui défie le Premier ministre dans la course à la direction, a déclaré qu’il n’avait aucun problème avec la décision du tribunal du Likud exigeant des primaires et qu’il n’avait pas l’intention de faire appel.

Gideon Saar, membre de la Knesset, quitte le siège du parti du Likud à Tel Aviv, le 18 décembre 2019. (Miriam Alster/Flash90)

Le conseiller juridique du Likud, l’avocat Avi Halevy, qui a déposé la requête, a souligné la difficulté de tenir les primaires à temps pour soumettre la liste mise à jour pour l’élection nationale. Puisque les prochaines élections sont un vote à répétition, le maintien de la liste actuelle « n’empiète pas sur les droits des membres du parti à être élus à la Knesset, » a-t-il noté.

Une audience supplémentaire devrait être tenue sur la question devant un panel de juges plus important que celui qui a réclamé la tenue des primaires.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...