Israël en guerre - Jour 140

Rechercher

NewMed Energy commence à forer le champ gazier d’Aphrodite au large de Chypre

Les compagnies d'énergie ayant des intérêts dans le champ, dont Chevron et Shell, cherchent à évaluer le puits pour confirmer les estimations sur la taille et l'étendue du gisement

Sharon Wrobel est journaliste spécialisée dans les technologies pour le Times of Israel.

Illustration : Navire de forage Stena. (Crédit : NewMed Energy)
Illustration : Navire de forage Stena. (Crédit : NewMed Energy)

Les partenaires du gisement de gaz naturel d’Aphrodite, dont la société israélienne NewMed Energy, ont annoncé dimanche qu’ils avaient commencé à forer un puits d’évaluation dans le gisement situé au large de Chypre.

La société israélienne NewMed Energy, anciennement Delek Drilling (qui fait partie du groupe Delek de Yitzhak Tshuva), qui détient 30 % des parts du champ d’Aphrodite, a déclaré que le forage du puits d’évaluation devrait durer environ trois mois. Les autres partenaires du champ gazier d’Aphrodite, dont les réserves sont estimées à 124 milliards de mètres cubes, sont les géants américains de l’énergie Chevron et Shell, qui détiennent chacun une part de 35 %.

Découvert en 2011, le champ de gaz naturel Aphrodite est situé à environ 170 kilomètres au sud de Limassol, à Chypre, et à 30 kilomètres au nord-ouest du réservoir de gaz israélien Leviathan, l’une des plus grandes découvertes de gaz en eaux profondes au monde. Au début de l’année, les partenaires du champ Leviathan – NewMed Energy, Chevron et Ratio Oil Corp – ont annoncé leur intention d’augmenter la production annuelle de gaz et les exportations en 2025 pour répondre à la demande croissante. Actuellement, une capacité maximale de 1,2 milliard de pieds cubes de gaz naturel par jour, soit 12 milliards de mètres cubes par an, est acheminée par gazoduc depuis le gisement de Leviathan pour la fourniture et la vente de gaz à Israël, à l’Égypte et à la Jordanie.

Israël et l’Égypte sont devenus des exportateurs de gaz ces dernières années à la suite d’importantes découvertes en mer, alors que l’Europe est déterminée à se sevrer de sa dépendance aux importations de gaz russe à la suite de l’invasion de l’Ukraine.

En juin, Israël, l’Égypte et l’Union européenne (UE) ont signé un protocole d’accord qui permettra à Israël d’exporter son gaz naturel vers l’UE pour la première fois. Selon cet accord, le gaz israélien sera fourni à l’UE via les usines égyptiennes de gaz naturel liquéfié (GNL).

« Parallèlement à l’avancement de la phase 2 du réservoir de Leviathan, qui répond aux besoins de l’économie locale et régionale, nous progressons et faisons avancer de manière significative le développement du réservoir d’Aphrodite », a déclaré Yossi Abu, PDG de NewMed Energy. « La demande mondiale de gaz naturel augmente et un grand réservoir comme Aphrodite pourrait aider à répondre à la demande. »

NewMed Energy a déclaré que le puits d’évaluation est foré pour confirmer les évaluations concernant la nature et la taille du gisement de gaz d’Aphrodite, actuellement estimé à 4,4 trillions de pieds cubes, et qu’il marque une « étape importante » vers son développement. Le puits devrait servir de puits de production après l’achèvement du développement du gisement.

Le puits d’évaluation fait partie d’un plan de travail pour le développement du réservoir d’Aphrodite. En septembre, les partenaires du champ gazier ont approuvé un budget d’environ 192 millions de dollars pour la réalisation du forage et pour l’exécution des travaux d’ingénierie de pré-alimentation nécessaires au développement du champ gazier.

Le coût total du plan de développement, y compris le coût de l’installation des gazoducs vers les marchés cibles, est estimé à environ 3,6 milliards de dollars.

Les partenaires cherchent à fournir du gaz naturel à partir du champ Aphrodite au marché intérieur chypriote et à exporter du gaz naturel par gazoduc vers d’autres marchés, notamment le marché égyptien et le marché mondial du GNL. L’approvisionnement en gaz naturel à partir du gisement d’Aphrodite est prévu pour 2027 au plus tôt, selon NewMed Energy.

En novembre 2019, le gouvernement chypriote a accordé aux partenaires du champ gazier d’Aphrodite, situé dans le bloc 12 à l’intérieur de la zone économique exclusive du pays, une licence de production pour 25 ans, avec une option de prolongation de 10 ans.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.