Nouvelles frappes aériennes sur Gaza après des lancers de ballons incendiaires
Rechercher

Nouvelles frappes aériennes sur Gaza après des lancers de ballons incendiaires

L'armée a indiqué avoir ciblé des positions du Hamas en représailles aux attaques incendiaires ; les responsables régionaux voient le nombre de feux diminuer après les frappes

Un Palestinien masqué prépare des ballons auxquels seront attachés des matériaux inflammables et qui seront lancés en direction du territoire israélien, à Rafah, le 17 juin 2018. (Crédit : Abed Rahim Khatib/Flash90)
Un Palestinien masqué prépare des ballons auxquels seront attachés des matériaux inflammables et qui seront lancés en direction du territoire israélien, à Rafah, le 17 juin 2018. (Crédit : Abed Rahim Khatib/Flash90)

Un avion israélien a bombardé une position du groupe terroriste palestinien du Hamas dans le sud de la bande de Gaza dans la nuit de lundi à mardi, après qu’un groupe de Palestiniens tentaient de lancer des ballons incendiaires sur le sud d’Israël, a fait savoir l’armée.

Cette attaque survient après une séries de frappes menées par l’armée de l’air israélienne sur l’enclave côtière, visant à dissuader les groupes terroristes palestiniens de continuer à lancer des cerfs-volants et des ballons incendiaires et explosifs sur le territoire israélien.

Bien que la frappe ne les ait pas totalement stoppés, les bombardements aériens de l’armée semblent avoir un effet sur le nombre de dispositifs aériens lancés depuis la bande de Gaza.

Deux feux ont tout de même été signalés dans les régions d’Eshkol et de Shaar HaNeguev – les deux régions les plus touchées par les incendies – il a semblé qu’ils étaient moins importants que les incendies des jours précédénts.

« Aujourd’hui, nous avons observé une baisse du nombre de feux dans la région », a déclaré une porte-parole de la région d’Eshkol.

Un pompier éteint un incendie à la frontière israélienne avec Gaza, le 11 juin 2018. (Sam Sokol)

Six feux ont été signalés lundi dans la région, majoritairement des feux qui se sont déclenchés dimanche et qui n’ont pas été correctement éteints, a expliqué la responsable d’Eshkol.

« Tous les feux ont été rapidement maîtrisés », a-t-elle dit.

A Shaar HaNeguev, un feu a été signalé près du kibboutz Or HaNer, et les sapeurs-pompiers n’étaient pas parvenus à le maîtriser lundi soir. Un porte-parole de la région avait cependant assuré qu’il ne représentait « aucune menace pour les communautés voisines ».

Plus tôt dans la journée de lundi, le ministre de la Défense Avigdor Liberman avait averti qu’Israël ne tolérerait pas que les groupes terroristes palestiniens continuent à lancer des dispositifs incendiaires sur le territoire israélien, des attaques qui ont causé des centaines de feux de forêts ces derniers mois.

« Si quelqu’un pense que c’est possible de continuer avec les cerfs-volants et les feux, il se trompe », a affirmé Liberman durant une visite de l’entreprise Israel Aerospace Industries (IAI), le premier constructeur aéronautique du pays.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...