Obama promet de continuer à combattre l’EI « agressivement, sur tous les fronts »
Rechercher

Obama promet de continuer à combattre l’EI « agressivement, sur tous les fronts »

Le président américain a précisé que les menaces d'attentats sur le sol américain "est sérieuse. Nous la prenons au sérieux"

Le président Barack Obama pendant une cérémonie de commémoration de la Shoah à l'ambassade d'Israël à Washington, le 27 janvier 2016. (Crédit :: capture d'écran YouTube)
Le président Barack Obama pendant une cérémonie de commémoration de la Shoah à l'ambassade d'Israël à Washington, le 27 janvier 2016. (Crédit :: capture d'écran YouTube)

Le président Barack Obama a promis jeudi que les Etats-Unis allaient continuer à combattre le groupe Etat islamique « agressivement, sur tous les fronts ».

Le président américain a reconnu que la pression accentuée contre l’EI en Irak et en Syrie avait incité le groupe jihadiste à multiplier les attaques en-dehors de ces deux pays, comme récemment en France ou encore aux Etats-Unis et en Turquie.

La menace d’attentats commis sur le sol américain « est sérieuse. Nous la prenons au sérieux », a-t-il reconnu.

Le président américain a souligné à plusieurs reprises le fait que le groupe Etat islamique ne cherche pas à mener des « gros attentats spectaculaires comme celui du 11-Septembre » mené par Al-Qaïda, « parce qu’ils ont constaté qu’ils parviennent à attirer l’attention même avec des attentats à plus petite échelle, avec des armes de petit calibre, des fusils d’assaut, ou dans le cas de Nice, en France, un camion ».

« L’hypothèse d’un acte isolé ou d’une petite cellule commettant un attentat mortel est réelle », a-t-il martelé, mettant toutefois en avant le travail des forces de l’ordre. « Le fait que nous empêchons de nombreux attentats, comme nous le faisons effectivement, est un hommage à leur travail ».

Mais, a-t-il assuré, « l’EI ne peut pas vaincre les Etats-Unis, ni nos partenaires de l’Otan ».

« Aussi douloureux et tragiques que sont ces attentats, nous continuerons à les user, en les freinant, partout où nous le pourrons, en mettant en oeuvre tous les efforts du gouvernement pour démonter leur propagande, briser leurs réseaux, supprimer leurs principaux dirigeants sur le champ de bataille et finalement nous vaincrons », a-t-il assuré.

« Mais nous pouvons nous mettre en déroute nous-mêmes, si nous prenons de mauvaises décisions », a toutefois mis en garde Barack Obama. Par exemple en « tuant des civils à l’aveugle » ou en s’aliénant les membres d’une communauté, en exigeant des tests de religion, a dit le président, visant le candidat républicain à la Maison Blanche Donald Trump.

Les discours sur « le clash des civilisations avec l’islam font le jeu de l’EI et l’interprétation perverse de l’islam qu’il présente », a souligné Barack Obama.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...