Omer Barlev devrait se présenter à la tête du parti travailliste
Rechercher

Omer Barlev devrait se présenter à la tête du parti travailliste

L’ancien officier de l’armée israélienne a déclaré qu’Israël et le parti travailliste ont besoin d’un « leadership honnête et courageux »

Omer Bar Lev, député de l'Union sioniste, pendant la commission de la Constitution, du Droit et de la Justice à la Knesset, le 13 décembre 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Omer Bar Lev, député de l'Union sioniste, pendant la commission de la Constitution, du Droit et de la Justice à la Knesset, le 13 décembre 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le député Omer Bar-Lev, l’ancien chef d’une unité de commando d’élite de l’armée israélienne, est devenu le premier membre du parti travailliste à annoncer officiellement qu’il défiait le chef du parti Isaac Herzog lors des prochaines élections pour obtenir la tête du parti.

Barlev, 63 ans, a annoncé sa candidature sur Facebook.

« L’Etat d’Israël, ainsi que le parti travailliste, mérite un leadership honnête, courageux, dévoué, pugnace et unifié. Le temps est venu de se battre encore pour notre place pour diriger le pays », a-t-il écrit.

« L’Etat d’Israël doit changer de direction. L’Etat d’Israël a besoin d’un leadership courageux », a-t-il ajouté.

Autre que Herzog, Bar-Lev est le premier à annoncer officiellement sa candidature pour obtenir la direction du parti, qui sera élu en juillet grâce à des primaires. Cependant, les législateurs Eldad Yaniv et Erel Margalit ont annoncé qu’ils envisagent de se présenter, comme le vétéran parti, le député Eitan Cabel.

Il y avait des rumeurs sur la possibilité que l’ancienne cheffe du parti, Shelly Yachimovich, tenterait également de reprendre la tête du parti. Mais ces rumeurs se sont révélées être erronées quand elle a annoncé en février qu’elle chercherait à devenir la cheffe de la fédération syndicale Histadrout lors des élections de l’organisation en mai.

Jeudi, des enregistrements ont été divulgués qui semblent indiquer que Yachimovich a conclu un pacte avec Cabel. Elle devrait le soutenir sa candidature à la direction du parti en échange de son soutien aux élections de la Histadrout. Yachimovich et Cabel ont tous deux nié avoir passé un tel accord.

Barlev est entré en politique en 2012, et a été sélectionné pour occuper la septième place sur la liste du parti. Il a été élu à la Knesset en 2013.

Ancien commandant de l’unité d’élite Sayeret Matkal d’Israël, Bar-Lev a été impliqué dans de nombreuses opérations, y compris le raid sur Entebbe. Il est colonel réserviste de l’armée et préconise un retrait limité de certaines parties de la Cisjordanie si les négociations avec les Palestiniens venaient à se dégrader.

Il est membre de la commission des Affaires étrangères et de la Défense et de plusieurs autres commissions qui s’occupent des droits des minorités arabes et de ceux qui résident en périphérie.

Barlev vient de revenir de la conférence nationale de J Street où il est intervenu, avec Tamar Sandberg de Meretz, Akram Hasson de Koulanou (le seul membre de la coalition qui est intervenu pendant la conférence) et Ayman Odeh, le chef de la liste arabe unie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...