Paris : explosion d’une moto devant la mission militaire de la Jordanie
Rechercher

Paris : explosion d’une moto devant la mission militaire de la Jordanie

Il n'y a aucun blessé ; les premiers éléments de l'enquête n'ont pas mis en évidence de caractère terroriste

Restes d'une moto qui a explosé devant le bureau de l'attaché militaire de la Jordanie à Paris, le 4 octobre 2017. (Crédit : capture d'écran)
Restes d'une moto qui a explosé devant le bureau de l'attaché militaire de la Jordanie à Paris, le 4 octobre 2017. (Crédit : capture d'écran)

Une enquête a été ouverte après l’incendie apparemment volontaire d’un scooter devant un bureau de la diplomatie jordanienne à Paris, mais il n’y a pas d’indice à ce stade d’un caractère terroriste, a-t-on appris de sources proches du dossier et judiciaire.

Un porte-parole du ministère jordanien des Affaires étrangères avait d’abord fait état, depuis Amman, d’une « explosion » sans « aucune victime » devant le bureau de son attaché militaire à Paris, situé sur la prestigieuse avenue Foch, près de l’Arc de Triomphe.

D’après les premières constatations, l’incendie du deux-roues s’est déclaré « un peu avant 07h00 » et « un véhicule diplomatique garé à côté a été légèrement dégradé » par les flammes, a indiqué une source policière.

Le parquet de Paris a ouvert dans la foulée une enquête pour « dégradation par substances incendiaires », a ajouté une source judiciaire, accréditant l’hypothèse d’un acte volontaire mais sans recours à des explosifs.

Les premiers éléments de l’enquête n’ont pas mis en évidence de caractère terroriste à ce stade, a-t-elle précisé.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...