Parution/France – « Les notaires sous l’occupation (1940-1945) »
Rechercher

Parution/France – « Les notaires sous l’occupation (1940-1945) »

Le Mémorial de la Shoah organise une rencontre avec les auteurs du livre, Vincent Le Coq et Anne-Sophie Poiroux

« Les notaires sous l’occupation (1940-1945) – Acteurs de la spoliation des juifs » est un ouvrage paru aux Editions Nouveau Monde fin 2015.

Ce livre a été écrit par Vincent Le Coq et Anne-Sophie Poiroux et constitue un travail de recherches inédit autour de la profession de notaire pendant la Seconde Guerre mondiale et sous le régime de Vichy.

Erigé en véritable règle de droit, le notariat français a spolié les juifs. Entre 1939 et 1942, le chiffre d’affaires de la profession double passant de sept millions de francs à plus d’un milliard.

A la fin de la guerre, la profession n’est pas inquiétée par les autorités et depuis lors, elle continue à prétendre que la spoliation n’a pas existé.

La volonté de cet ouvrage est de revenir sur les heures sombres de la profession en ayant fait des recherches approfondies grâce notamment à l’ouverture des archives.

« Le point de départ du livre c’est le constat d’un paradoxe. Ce paradoxe tient au fait que la profession de notaire est celle à laquelle le gouvernement de Vichy a confié ‘l’aryanisation’ ainsi que sa mise en oeuvre au quotidien et c’est la profession qui n’a pas été étudiée, c’est le point obscur de l’étude de l’aryanisation, » indique Vincent Le Coq dans une interview.

« C’est un livre d’histoire et d’actualité, » souligne son co-auteur du fait des répercussions qu’ont encore aujourd’hui les décrets pris concernant la profession en 1943.

Le Mémorial de la Shoah organise une rencontre avec les auteurs du livre, Vincent Le Coq et Anne-Sophie Poiroux le 7 avril prochain à 19h animée par Alya Aglan, professeure d’histoire contemporaine à l’université Panthéon-Sorbonne.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...