Pologne : le négationniste David Irving n’est pas le bienvenu
Rechercher

Pologne : le négationniste David Irving n’est pas le bienvenu

A la demande d'Israël, Varsovie a déclaré qu'elle n'autoriserait pas l'historien négationniste britannique à entrer dans le pays

L'écrivain et historien négationniste de la Shoah David Irving (Crédit : AP/Alik Keplicz/File)
L'écrivain et historien négationniste de la Shoah David Irving (Crédit : AP/Alik Keplicz/File)

La Pologne a déclaré qu’elle interdirait l’entrée au négationniste britannique David Irving s’il prévoit de présenter son opinion sur le génocide nazi des Juifs lors de ses visites des camps de la mort du pays prévues plus tard cette année.

« Le négation de la Shoah n’est pas autorisée par la loi polonaise, il ne sera donc pas le bienvenu ici en Pologne s’il veut venir pour présenter ses opinions », a déclaré vendredi aux journalistes le ministre des Affaires étrangères polonais Jacek Czaputowicz, selon l’agence de presse Reuters.

Le journal britannique Jewish News avait récemment annoncé que le site internet d’Irving prenait des réservations pour la visite des sites historiques nazis pour septembre. Israël a réagi en demandant à Varsovie de ne pas l’autoriser à entrer dans le pays.

« Etant donné la série de déclarations effroyables d’Irving et ses mensonges éhontés sur l’histoire de la Shoah, il est assez clair qu’il a l’intention de profiter de cette opportunité pour répandre encore plus de mensonges et tenir des discours de haine », avait écrit Naftali Bennett, le ministre des Affaires de la Diaspora dans une lettre adressée à l’ambassadeur de Pologne en Israël, Marek Magierowski.

Le ministre polonais des Affaires étrangères, Jacek Czaputowicz, prend la parole lors d’une conférence de presse conjointe avec son homologue roumain (hors-champ) au siège du ministère roumain des Affaires étrangères à Bucarest le 1er février 2018. (AFP PHOTO / Daniel MIHAILESCU)

« En agissant de la sorte, il va sans aucun doute insulter la mémoire des victimes de la Shoah et de tout le peuple juif, tout en attisant le feu de haine qui fait déjà rage et l’antisémitisme auquel nous assistons dans le monde aujourd’hui », a ajouté le ministre.

« Je demande donc avec respect que le gouvernement de Pologne affirme clairement qu’Irving et son groupe ne seront pas autorisés à entrer dans votre pays, et certainement pas dans les camps et autres sites de mémoire où des millions de personnes de mon peuple ont été assassinées dans cette sombre période de l’Histoire ».

La ministre de l’Éducation, Naftali Bennett, prend la parole lors d’une conférence sur l’éducation à Ramat Gan, le 15 novembre 2018. (Crédit : Miriam Alster / Flash90)

En 2000, Irving a perdu un procès en diffamation qu’il avait intenté à l’historienne de la Shoah Deborah Lipstadt, qui l’avait qualifié de négationniste de la Shoah. Le procès avait ensuite été adapté au cinéma dans le film « Le procès du siècle » avec l’actrice Rachel Weisz dans le rôle de Lipstadt.

Irving avait tout d’abord affirmé qu’Hitler n’était pas au courant du projet d’extermination des Juifs. Il est ensuite allé jusqu’à nier totalement l’existence de la Shoah, affirmant qu’il n’y avait pas de preuves de l’existence des chambres de gaz à Auschwitz.

La visite de neuf jours d’Irving, qui coûte 3 224 euros, propose une visite de Treblinka, de Sobibor, de Belzec et Majdanek. La publicité pour la visite qualifie les camps de la mort de « controversés ».

Egalement prévus au programme du négationniste : le bunker du quartier général d’Adolf Hitler connu sous le nom de la « Tanière du Loup » et le quartier général du chef SS Heinrich Himmler.

Irving est décrit dans les publicités pour la visite guidée comme un « expert d’Hitler ». Il avait proposé une visite similaire en 2013.

JTA a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...