Pour Poutine, Israël est un pays russophone
Rechercher

Pour Poutine, Israël est un pays russophone

Israël héberge presque deux millions de migrants des ex-Etats soviétiques et les pays partagent une "famille commune," dit le leader russe

Le président russe Vladimir Poutine lors d'une conférence à la fondation Keren Hayesod à Moscou, le 17 septembre 2019 (Crédit : Photo by Pavel Golovkin / POOL / AFP)
Le président russe Vladimir Poutine lors d'une conférence à la fondation Keren Hayesod à Moscou, le 17 septembre 2019 (Crédit : Photo by Pavel Golovkin / POOL / AFP)

La Russie considère Israël comme un pays russophone, a déclaré le président Vladimir Poutine.

Poutine a fait cette déclaration lors d’un discours prononcé mardi à Moscou, au cours d’un événement organisé par l’United Israel Appeal, organisation sioniste responsable de collectes de fonds.

« Les citoyens de la Russie et d’Israël sont liés par des liens de famille, de parenté et d’amitié. C’est un réseau véritable, une famille commune, et je le dis sans exagération. Israël compte presque deux millions de citoyens russophones. Nous considérons Israël comme un état russophone », a-t-il dit.

Poutine a également indiqué qu’il se rendrait en Israël au mois de janvier, invité par le président Reuven Rivlin à assister aux événements consacrés au 75ème anniversaire de la libération du camp de concentration d’Auschwitz et de la Journée internationale de commémoration de la Shoah.

« Bien sûr, je vais profiter de cette invitation », a dit Poutine.

Le commerce bilatéral entre l’Etat juif et la Russie a augmenté de 9 % en 2018 par rapport à l’année précédente, a-t-il ajouté.

Le président russe Vladimir Poutine, (à droite), salue le Premier ministre Benjamin Netanyahu pendant leur rencontre à Sotchi, en Russie, le 12 septembre 2019. (Crédit : Shamil Zhumatov/Pool Photo via AP)

La Russie maintient des liens forts avec certains pays russes, leur offrant des conditions commerciales avantageuses et un soutien politique. Elle a également montré un niveau élevé d’intervention, parfois hostile, dans les pays russophones.

Sous Poutine, la Russie a renforcé son alliance avec l’Iran, malgré les appels du pays à détruire Israël et ses tentatives présumées de développer des armes nucléaires ou autre dans le contexte du conflit opposant la république islamique à l’Etat juif. La Russie soutient également le président syrien Bashar el-Assad et le Hezbollah et elle est l’une des puissances majeures dans le monde qui entretient des relations officielles avec les responsables du Hamas.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...