Pour se défendre, Netanyahu publie le déroulé complet de l’achat des sous-marins
Rechercher

Pour se défendre, Netanyahu publie le déroulé complet de l’achat des sous-marins

Le bureau du Premier ministre affirme que le document montre que l’achat des navires s’est fait “en accord avec les recommandations de la Marine et de la Défense”

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu avec des membres de la Marine israélienne pendant la cérémonie d'accueil du sous-marin INS Tanin au port de Haïfa, le 23 septembre 2014. (Crédit : Kobi Gideon/GPO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu avec des membres de la Marine israélienne pendant la cérémonie d'accueil du sous-marin INS Tanin au port de Haïfa, le 23 septembre 2014. (Crédit : Kobi Gideon/GPO)

Le bureau du Premier ministre a publié dimanche ce qu’il dit être le déroulé complet du processus par lequel l’Etat a décidé d’acheter des sous-marins à un constructeur naval allemand, afin de tenter de démontrer que le Premier ministre Benjamin Netanyahu n’a pas tenté d’influencer les délibérations à ce sujet, de quelque manière que ce soit.

Les actions de Netanyahu dans cet achat sont examinées par la police, dans l’une des enquêtes menées sur ses affaires.

Surnommée « Affaire 3 000 », elle se penche sur des accusations selon lesquelles l’avocat personnel de Netanyahu aurait influencé un accord à plusieurs milliards de shekels en faveur de l’entreprise allemande ThyssenKrupp, qu’il représentait en Israël.

La police vérifie si Netanyahu lui-même a tenté d’influencer les accords en raison de ses relations avec l’avocat, David Shimron.

« Contrairement à ce que les médias affirment, l’achat des quatre navires a été fait en accord avec les recommandations de la Marine et du ministère de la Défense », a déclaré dimanche dans un communiqué le bureau du Premier ministre.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu pendant la réunion des députés du Likud, à la Knesset, le 2 janvier 2017. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu pendant la réunion des députés du Likud, à la Knesset, le 2 janvier 2017. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Il a également fourni un itinéraire des discussions internes sur l’achat, pour renforcer son argument. Il comprend néanmoins les points suivants :

  • 24/04/2013 : le chef de la Marine recommande de poursuivre l’achat de navires à l’Allemagne
  • 11/09/2013 : le directeur général du ministère de la Défense dit à son bureau que si un accord avec l’Allemagne est possible, il n’y aura pas besoin d’appel d’offre
  • 11/2013 : le cabinet décide d’acheter le navire, et favorise un accord avec l’Allemagne
  • 21/07/2014 : le ministère de la Défense publie des appels d’offres pour l’achat de navires (après l’échec de l’accord allemand)
  • 20/09/2014 : la Marine israélienne demande que l’appel d’offres soit gelé (après que l’Allemagne a indiqué être prête à conclure l’accord)
  • 27/10/2014 : le ministère de la Défense décide de geler l’appel d’offres
  • 12/2014 : Israël et l’Allemagne signe un accord sur l’achat des navires
  • David Shimron, l'avocat personnel du Premier ministre Benjamin Netanyahu, pendant une conférence de presse du Likud à Tel Aviv, en février 2015. (Crédit : Flash90)
    David Shimron, l’avocat personnel du Premier ministre Benjamin Netanyahu, pendant une conférence de presse du Likud à Tel Aviv, en février 2015. (Crédit : Flash90)

    Le bureau du Premier ministre a affirmé que ce calendrier était soutenu par les documents.

    « Le Premier ministre et le cabinet ont agi en accord avec les avis des professionnels », a-t-il souligné.

    L’ancien ministre de la Défense Moshe Yaalon aurait récemment témoigné contre Netanyahu dans cette affaire.

    En savoir plus sur :
    C’est vous qui le dites...