Prison pour l’incendiaire de la maison de Carmel Mauda accusée de maltraitance
Rechercher

Prison pour l’incendiaire de la maison de Carmel Mauda accusée de maltraitance

Le tribunal prononce une peine de 3,5 ans et ordonne à Adir Ratzon, 18 ans, de verser 50 000 shekels de dommages et intérêts à la famille de la puéricultrice

Les soldats du feu tentent d'éteindre l'incendie ayant éclaté chez Carmel Mauda dans la ville de Rosh Ha’ayin, le 6 juillet 2019. (Crédit : Police israélienne)
Les soldats du feu tentent d'éteindre l'incendie ayant éclaté chez Carmel Mauda dans la ville de Rosh Ha’ayin, le 6 juillet 2019. (Crédit : Police israélienne)

Le tribunal de district de Lod a prononcé jeudi une peine de trois ans et demi de prison à l’encontre d’un jeune homme de 18 ans reconnu coupable d’avoir incendié la maison d’une directrice de garderie locale qui aurait abusé physiquement de jeunes enfants dont elle avait la charge.

Dans le cadre d’un arrangement, Adir Ratzon devra également payer 50 000 shekels (12 700 euros) de dommages et intérêts à la famille de Carmel Mauda, qui a été accusée de 18 chefs d’accusation de maltraitance sur près d’une douzaine de bambins et de nourrissons qui étaient sous sa garde.

Des images de caméras de sécurité diffusées l’année dernière avaient montré Carmel Mauda en train d’attacher des enfants, de les nourrir de force, d’utiliser des couvertures pour étouffer ceux qui ne s’endorment pas et de les maltraiter physiquement.

La mère d’Adir Ratzon, Limor, s’est adressée aux journalistes après la condamnation de jeudi. Elle a déclaré qu’elle soutenait son fils, mais qu’elle acceptait la sentence. « Nous n’avons aucun lien avec la famille de Carmel, nous n’avions pas d’enfants dans sa garderie, donc je n’ai aucune idée de la raison pour laquelle il a fait cela », a-t-elle commenté.

Selon l’acte d’accusation, il est arrivé au bâtiment dans lequel la garderie Baby Love était installée au troisième étage à 5h45 du matin alors que les membres de la famille de Mauda dormaient aux deux étages inférieurs.

Adir Ratzon a ensuite mis le feu à un objet non identifié qu’il a jeté dans le bâtiment depuis la cour. Il a ensuite attendu de s’assurer que le site avait bien pris feu avant de s’enfuir.

L’acte d’accusation mentionne que la fille de l’ami de Ratzon était inscrite à la garderie.

Aucun blessé n’a été signalé dans l’incendie du 6 juillet, mais le brasier a détruit la plupart des appartements de Carmel Mauda, ainsi que le centre Baby Love sur le toit, où elle avait été filmée en train de maltraiter près d’une dizaine d’enfants âgés de trois mois seulement.

Carmel Mauda, dirigeante d’une crèche filmée en train de violenter des petits enfants au tribunal de Lod pour une audience, le 7 juillet 2019 (Crédit : Flash90 ***)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...