Profanation d’un Mémorial de la Shoah en Grèce
Rechercher

Profanation d’un Mémorial de la Shoah en Grèce

Le monument situé dans la ville de Kavala a été recouvert de peinture bleue, deux semaines après son inauguration

L'inauguration du Mémorial  de la Shoah dans la ville de Kavala, en Grèce, le 7 juin 2015 (Photo: page facebook du mémorial)
L'inauguration du Mémorial de la Shoah dans la ville de Kavala, en Grèce, le 7 juin 2015 (Photo: page facebook du mémorial)

ATHÈNES, Grèce – Un mémorial controversé de la Shoah a été profané en Grèce, deux semaines après son inauguration.

Le monument de marbre noir, qui commémore les 1 484 Juifs de la ville portuaire du nord de Kavala assassinés par les nazis, a été découvert lundi recouvert de peinture bleue, selon le Conseil central des communautés juives de Grèce.

« C’est avec tristesse que nous avons appris la profanation du Mémorial de la Shoah de Kavala, juste deux semaines après qu’il a été inauguré … à l’endroit où, en 1943, les Juifs de Kavala avaient été arrêtés et détenus avant d’être déportés vers les camps de la mort », a déclaré le conseil dans un communiqué.

Le monument est devenu une source de discorde après que les responsables de la ville de Kavala ont reporté sa dédicace originale, en affirmant qu’ils s’opposaient à ce que l’étoile de David ne figure sur le mémorial.

La cérémonie a finalement eu lieu le 7 juin suite à la pression sur le maire de Kavala de la part de la communauté juive grecque, du gouvernement grec et d’organisations internationales.

La communauté juive a félicité lundi la municipalité de Kavala pour son « intervention immédiate pour nettoyer et restaurer le monument ». La communauté a appelé les autorités grecques à appréhender les vandales.

Plusieurs cimetières juifs et mémoriaux de la Shoah en Grèce ont connu l’année dernière des actes de vandalisme.

Une récente enquête de l’Anti-Defamation League a montré que la Grèce compte le plus grand taux de sentiments antisémites en Europe ; 69 % des Grecs épouseraient des opinions antisémites. Cela représente près de deux fois plus que le pays qui arrive en seconde position dans le classement, la France, avec 37 %.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...